17 décembre 1963 – Les États-Unis votent le «Clean Air Act»

17 décembre 1963 – Les États-Unis votent le «Clean Air Act»

Introduit en ce jour en 1963, le «Clean Air Act» fournit une série de directives pour aider à réduire et à prévenir la pollution. La loi de 1963 établissait au sein du service de santé publique américain un programme fédéral de recherche sur les techniques de surveillance et de contrôle de la pollution atmosphérique. La loi définit de nouvelles normes d’émissions pour les sources fixes de pollution atmosphérique (comme les grandes indutries), mais pas pour les sources mobiles. Il a jeté les bases des réglementations sur les émissions des sources mobiles de pollution, telles que les voitures et les camions légers.

Les lignes directrices ont effrayé les constructeurs automobiles qui ont fait valoir qu’ils ne pourraient pas se conformer aux nouvelles restrictions d’émissions et que l’impact de la loi sur l’industrie automobile serait terrible pour l’économie, un discours que tiennent encore les constructeurs chaque fois que l’on resserre les normes et régulations. Des normes plus spécifiques sur les émissions ont été définies et adoptées au cours des années suivantes, notamment dans les lois Air Quality Act de 1967 et Clean Air Act de 1970. Après avoir signé la loi Clean Air Act of 1963, le président Lyndon B. Johnson a confirmé que l’on pouvait enrayer la tendance à une plus grande contamination de notre atmosphère. Nous pouvons chercher à contrôler les déchets industriels rejetés dans l’air. Nous pouvons trouver les moyens d’éliminer le brouillard et le smog dangereux. 55 ans plus tard, aucun de ses problèmes n’est encore réglé.

 

Poster un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des