17 mai 1868 – Naissance de Horace Elgin Dodge

17 mai 1868 – Naissance de Horace Elgin Dodge

John et Horace Dodge

Je profites du jour de naissance d’Horace Dodge pour faire une petite biographies des frères Dodge, Horace et John qui ont été des acteurs de premier plan dans la naissance de l,automobile aux États-unis. Si plusieurs pionniers de l’automobile ont terminé leur carrière sans le sou, il n’en fut rien pour les frères John et Horace Dodge qui moururent jeunes, mais immensément riches. De brillants machinistes, inséparables dans la vie personnelle et professionnelle, d’une rigueur extrême au travail, ils ont profité au maximum de l’âge d’or de l’automobile.

John Francis Dodge est né à Miles au Michigan le 24 octobre 1864, et son frère Horace Elgin Dodge le 17 mai 1868. Jeunes, les deux frères apprennent la fabrication de bicyclettes à l’atelier de leur père Daniel (un natif de la Nouvelle-Écosse). En 1886, leurs premiers pas dans le monde du travail se font à la Murphy Engine Company, de Détroit, qui fabrique des moteurs marins. Après quelques années de service, les frères Dodge se transportent de l’autre côté de la Rive. En 1894, ils fondent leur première compagnie à Windsor, en Ontario et fabriqueront des bicyclettes qui sera la base d’une fortune colossale.  C’est suite à l’obtention d’un brevet par Horace Dodge, en 1896, à propos d’un roulement à billes scellé à l’épreuve de la poussière, que les frères Dodge deviennent très en demande dans le monde du vélo. L’année suivante, Frederick Evans se joint à John et Horace et fonde la E & D (Evans and Dodge) bicycles. L’aventure dure trois ans et l’on décide de vendre le brevet et la compagnie pour se lancer dans un domaine tout à fait nouveau et inusité, la fabrication de pièces automobiles. En 1901, les frères Dodge investissent tout leur capital dans la construction d’un vaste atelier de mécanique à Détroit. Le premier client est Ransom Eli Olds qui commence alors la fabrication du Curved Dash et commande 2,000 moteurs pour faire avancer ce châssis. Les Dodge se font immédiatement une réputation enviable à Détroit et fabriquent, l’année suivante, 3,000 transmissions pour Oldsmobile. Cette même année, Henry Ford fonde sa propre compagnie et connaît déjà la réputation des frères Dodge. Il va montrer les plans du modèle A aux machinistes en leur demandant de fabriquer le moteur, la transmission et les essieux. Ford se chargera de la carrosserie, des roues et des pneus. Un risque énorme pour les frères Dodge qui acceptent le défi en devenant du même coup les premiers actionnaires de Ford, qui leur accorde 10 % des parts de la compagnie. Un risque calculé qui leur vaudra une fortune lorsque Ford deviendra très populaire quelques années plus tard.

C’est avec le lancement du modèle T en 1908 que les frères Dodge vont prendre un essor extraordinaire. En moins de deux ans, ils doivent changer de locaux deux fois, car ces derniers sont toujours trop petits. En 1910, ils s’établissent en banlieue de Détroit, à Hamtramck, où l’atelier fait plus de cinq millions de pieds carrés. Ces locaux appartiennent toujours à Dodge aujourd’hui.

En 1913, alors que la production du Modèle T prend des proportions quasi inimaginables, les Dodge ont beaucoup de peine à servir leurs autres clients tellement le travail pour Ford les accapare. Ils demandent donc à Henry de les racheter, mais ce dernier refuse. Dodge décide donc de ne pas renouveler son contrat avec Ford et avec l’expérience acquise depuis 10 ans, ils se disent qu’ils peuvent aussi fabriquer une automobile. Suite à un réoutillage complet de l’Atelier d’Hamtramck, la Dodge Brothers Company voit le jour le 17 juillet 1914 et la première voiture prend la route le 14 novembre de la même, une Torpedo 5 places avec moteur 4 cylindres de 35 cv, qui a la particularité d’être tout en acier et déjà en 12 volts. Les frères Dodge étaient si populaires et si respectés que 20 000 personnes avaient demandé à distribuer leurs voitures avant même que la production n’ait débuté.

La très bonne réputation de l’entreprise fait que 45 000 voitures sont commandées et construites dès 1915, un record absolu pour une entrée en marché. En 1916, Dodge Brothers est déjà le 4e constructeur américain, au moment où les États-Unis entrent en guerre. Avec le début du premier conflit mondial, Dodge contribue grandement à l’effort de guerre. L’armée américaine adopte très tôt la très résistante Dodge 4, tout en acier. On la transforme en ambulance, en voiture de fonction, mais surtout pour l’utilisation de l’état-major (le Colonel Pershing roulait en Dodge). Plus de 150 voitures serviront à des fins militaires. Dodge a également transformé son usine d’Hamtramck pour la fabrication de ressort à détente pour des armes de 75 et 155 mm de l’armée française. En 1917, Dodge se lance dans la fabrication de camion et en 1918  avec le carrossier Edward Budd, Dodge fabrique la première voiture fermée tout acier: 1200 pièces embouties et soudées. Cette première berline est proposée à $1900 USD, la plus chère de la gamme. (Voir BUDD en encadré) En 1919, Henry Ford décide de racheter tous ses actionnaires pour avoir, seul, le plein contrôle de la compagnie. John et Horace qui possèdent toujours 10 % des actions recevront 25 millions de dollars.

En 1920, les frères Dodge sont au sommet de leur popularité. Ils occupent le deuxième rang des ventes aux États-Unis, tout juste derrière Ford, et produisent plus de 140 000 véhicules par année. Mais alors que tout va pour le mieux, la tragédie frappe. Lors d’une visite au Salon de l’auto de New York en 1920, Horace contracte l’influenza et la transmet à son frère. Les deux hommes meurent des suites de complications pulmonaires, John le 14 janvier 1920 et Horace le 10 décembre de la même année. L’intérim de la compagnie est assuré par un proche collaborateur, Frederick J Haynes, qui ne réussit toutefois pas à mener la barque de manière aussi adroite que les frères Dodge. Les ventes ne vont pas aussi bien. En 1925, les veuves Dodge vendent la compagnie à une firme d’investissement new-yorkaise, Dillon Reed and company pour la rondelette somme de 146 000 000 $. Trois ans plus tard, Walter P Chrysler rachète à son tour la compagnie pour 170 000 000$. Intégré au groupe Chrysler, Dodge aura pour vocation de présenter une image jeune et sportive. Un créneau qui lui réussira particulièrement, car Dodge sera de tout temps la division qui fera les plus gros chiffres de vente sur le marché américain. Aujourd’hui encore, Dodge est toujours considérée comme la marque la plus dynamique du groupe.

Encadré

En 1915, l’Américain Edward Budd a fait breveter un procédé de la voiture « tout acier » ou « All Steal Car» Budd avait également été le premier manufacturier à appliquer des presses d’emboutissage pour la carrosserie. Il avait entre autres façonné d’une seule pièce, le flanc latéral d’un modèle Oakland. La première voiture « tout acier » basée sur le brevet de Budd fut  une Dodge Torpedo, dès 1914. Dodge a, par la suite, appliqué le principe à grande échelle et en 1926, une voiture américaine sur trois était du type « tout acier »

 

Biographie tirée de Chrysler Chronicles de James H Flamming

Archives de Ford

Encyclopédie auto de 1885 à nos jours

Encyclopédie Brittannica

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Patrice Verges Auteurs de commentaires récents
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Patrice Verges
Invité
Patrice Verges

c’est en partie pour les ruiner en tirant des bilans négatifs afin de ne plus verser de royalties à ses actionnaires que Ford doublera le salaire de ses employés