30 janvier 1920 – Fondation de la compagnie Mazda

30 janvier 1920 – Fondation de la compagnie Mazda

Il y a 99 ans, Jujiro Matsuda (1875-1952) crée la compagnie Toyo Cork Kogyo, une entreprise de fabrication de liège, à Hiroshima, au Japon. Sauvée par la banque de la faillite moins de dix ans plus tard, la compagnie réoriente sa production en fabriquant en 1931 un premier véhicule à trois roues baptisé Mazda-Go et prend le nom de Mazda.

Les plans de développement automobile de la société ont été interrompus pendant la Seconde Guerre mondiale et le bombardement d’Hiroshima. Dans les années 1950, Mazda a commencé à fabriquer de petits camions à quatre roues. La société a lancé sa première voiture de tourisme, la R360 Coupé, en 1960 au Japon. Sept ans plus tard, Mazda a lancé la première voiture à moteur rotatif, la Cosmo Sport 110S. Mazda a fait son entrée sur le marché américain en 1970 avec le coupé R100, la première voiture à moteur rotatif produite en série.

En 1978, la Mazda RX-7, une voiture de sport abordable et «performante» a fait ses débuts. L’année suivante, Ford a pris une participation de 25% dans la société. En 1989, au Salon de l’auto de Chicago, Mazda a dévoilé la MX-5 Miata, une voiture de sport à deux portes dont le prix de départ était de 13 800 dollars US. Selon Mazda, le concept de la voiture était le suivant: “abordable à l’achat et à l’utilisation, légèreté, tenue de route de Jinba Ittai (” le cavalier et le cheval ne font qu’un “) et un style de roadster classiques.” Le «Livre Guinness des records» de 2000 a désigné la Miata comme la voiture décapotable à deux places la plus vendue de l’histoire.

En 1991, la Mazda 787 B remporta les 24 Heures du Mans, devenant ainsi la première voiture à moteur rotatif ainsi que la première voiture de fabrication japonaise à le faire. Toutefois, Mazda a été touchée par la crise économique au Japon dans les années 90. En 1996, Ford a pris une participation majoritaire dans le constructeur automobile et l’a sauvée d’une faillite potentielle. Les deux sociétés ont partagé des installations de fabrication dans plusieurs pays ainsi que des plates-formes de véhicules et d’autres ressources. En 2008, Ford, touché par la crise économique mondiale et la chute des ventes d’automobiles, a renoncé au contrôle de Mazda en vendant 20% de sa participation majoritaire pour environ 540 millions de dollars. En 2009, Mazda a célébré le 20e anniversaire de la MX-5 Miata, dont les ventes avaient alors dépassé les 900 000 et qui avait remporté près de 180 récompenses automobiles majeures.

 

 

Poster un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des