7 mai 1998 – Daimler-Benz achète Chrysler pour 36 milliards

7 mai 1998 – Daimler-Benz achète Chrysler pour 36 milliards

Une journée mémorable dans l’histoire de l’automobile moderne. En ce 7 mai 1998, le constructeur automobile allemand Daimler-Benz annonce une fusion de 36 milliards de dollars avec la société américaine Chrysler Corporation.

L’achat de Chrysler, le troisième constructeur américain, par Daimler-Benz, basé à Stuttgart, a été la plus importante acquisition d’un acheteur étranger d’une entreprise américaine de l’histoire. Bien que commercialisé auprès des investisseurs à parts égales, il est vite apparu que Daimler serait le partenaire dominant, ses actionnaires détenant la majorité des actions de la nouvelle société.

Après un quasi-effondrement et un renflouement gouvernemental en 1979 qui l’a sauvé de la faillite, la société a connu une forte hausse dans les années 1980 sous la direction de l’ancien dirigeant de Ford, Lee Iacocca, dans une reprise relancée en partie par le formidable succès de son auto beaucoup.

La nouvelle société, DaimlerChrysler AG, a commencé à être cotée sur les bourses de Francfort et de New York en novembre 1998. Quelques mois plus tard, selon un article paru en 2001 dans le New York Times, le cours de ses actions a atteint un sommet impressionnant de 108,62 dollars par action. L’euphorie s’est toutefois avérée de courte durée. Alors que Daimler était attiré par la rentabilité des fourgonnettes et des Jeeps de Chrysler, les autres modèles ne fonctionnaient pas et la nouvelle compagnie perdait de l’argent et avait mis 26 000 personnes à pied.

En 2006, selon le Times, Chrysler avait enregistré une perte de 1,5 milliard de dollars et avait pris la quatrième place du marché automobile américain, derrière Toyota. Cette perte s’est produite malgré le lancement éclatant par la société de 10 nouveaux modèles de Chrysler cette année-là, avec l’intention de dévoiler huit autres. En mai, toutefois, après avoir apparemment négocié avec General Motors au sujet d’une vente éventuelle, DaimlerChrysler a annoncé qu’il vendait 80,1% de Chrysler à la société de capital-investissement Cerberus Capital Management pour 7,4 milliards de dollars. DaimlerChrysler, bientôt renommé Daimler AG, a conservé une participation de 19,9% dans la nouvelle société, connue sous le nom de Chrysler LLC.

À la fin de 2008, des ventes de plus en plus déprimées ont amené Chrysler à solliciter des fonds fédéraux s’élevant à 4 milliards de dollars pour rester à flot. Sous la pression de l’administration Obama, la société a demandé la protection de la loi sur les faillites en avril 2009 et a conclu un partenariat avec le constructeur automobile italien Fiat qui est maintenant propriétaire de Chrysler depuis 10 ans.

 

 

Poster un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des