Alfa Roméo 4C

Alfa Roméo 4C

Alfa Romeo 4C

La passion avant la raison

Benoit Charette

L’histoire de cette petite sportive italienne a commencé au Salon de l’auto de Genève en 2011 et il aura fallu attendre 2015 pour sa commercialisation chez nous, deux ans après l’Europe.

Belle à croquer

Le style se trouve à mi-chemin entre la Porsche Cayman et la Lotus Élise (toujours vendue en Europe). Le poids étant l’ennemi de la performance, Alfa Romeo a donc fabriqué une coque en fibre de carbone qui ne fait que 65 kilos, des structures déformables avant et arrière en aluminium et des panneaux en composite limitant le poids total à environ 900 kilos. Le style est sans doute le plus gros atout de vente. Alfa Romeo est synonyme de beauté, de classe. Son style racé séduit au premier coup d’œil, mais cette beauté extérieure connaît aussi des revers de fortune quand vient le temps de parler du côté pratique. La 4C est courte (3,99 m) mais large (1,86 m). Posée au sol, elle paraît musclée, menaçante, une vraie petite Ferrari.

Habitacle minimaliste

Si la 4C séduit à l’extérieur, elle punit à l’intérieur. Pour éliminer le plus de poids possible, Alfa Romeo s’est débarrassée de la boîte à gants, de la climatisation, de la radio (disponible en option sans frais) et du système de navigation. Prendre place à bord relève de la gymnastique olympique. L’espace est compté et l’assise des sièges est un peu haute pour les personnes de grande taille. Il faut ajouter que la visibilité arrière est nulle. L’habitacle est tapissé de fibre de carbone apparent et toujours pour gagner sur le poids, les matériaux insonorisants sont pour ainsi dire absents. C’est donc assez bruyant. Ajoutez à cela que les espaces de rangement sont inexistants et que pour tout espace de coffre, vous avez un très maigre 110 litres derrière le moteur central.

Petit moteur nerveux

Derrière le conducteur, on retrouve en position centrale arrière un 4-cylindres 1,7 litre turbo de 237 chevaux permettent à la 4C de revendiquer un rapport poids-puissance comparable à celui d’une 911 Carrera 4 S. Ce poids plume associé à un moteur turbo fringant et à une boîte à double embrayage à 6 rapports ne manque pas de mordant. Il faut aussi souligner une position de conduite très basse et l’absence de direction assistée qui oblige le conducteur à s’impliquer à fond dans la conduite. Elle donne l’impression de posséder beaucoup plus que 237 chevaux et la voiture laisse échapper des bruits de crachotements, de retour de flammes et de turbo qui vous font croire que vous êtes dans une voiture de course.

Un sacré coup de volant

La 4C est à consommer à petites doses. C’est le genre de voiture que l’on sort pour une balade de deux heures et qu’il faut ramener dans le garage ensuite. Plus énergisante qu’une douzaine d’espressos bien tassés, la 4C fera monter à coup sûr votre niveau d’adrénaline. Le 4-cylindres produit une sonorité rauque et caverneuse. La boîte de vitesse à double embrayage avec palettes au volant est ultrarapide et chaque changement de rapport est marqué par une petite explosion qui fait monter le taux de testostérone. Le châssis en carbone offre une rigidité incomparable. Vous avez aussi le choix de trois modes de conduite baptisés DNA (Dynamic, Normal et All Weather). Sur la piste, nous avons aussi fait l’essai du mode Race. Ce dernier permet de déconnecter toutes les aides à la conduite. En conduite sportive, vous ferez sans problème grimper la consommation à 16 litres aux 100 kilomètres, alors que vous serez plus près des 9 litres aux 100 à vitesse légale sur l’autoroute. Peu importe la situation, vous aurez vite fait de brûler les 40 litres du réservoir de carburant, qui est trop petit. Aucune voiture n’est venue à ce jour aussi près de la conduite d’un kart. En revanche, tout n’est pas parfait. Il faudra composer avec une suspension très ferme qui vous fera blasphémer sur nos routes en mauvais état. Le moindre trou donne mal au dos et l’absence de direction assistée vous obligera à une utilisation excessive d’huile de bras au moment de stationner la voiture.

Conclusion
Expression ultime de la conduite sportive, l’Alfa Romeo 4C vous fera découvrir ce que signifie avoir des sensations au volant. Véritable sportive, elle a aussi mis de côté tout le reste au prix d’une conduite d’exception. Si vous êtes prêt à en payer le prix tant sur le plan physique que sur le plan financier, vous allez avoir le sourire aux lèvres.

 

Forces

Rigidité structurelle

Tenue de route remarquable

Faible poids

Capote facile à enlever (décapotable)

Faiblesses

Prix élevé

Manque d’insonorisation

Aucun espace de rangement

Courte liste d’équipement de série

 

FICHE TECHNIQUE

 

LA COTE VERTE MOTEUR L4 DE 1,7 L TURBO  (SOURCE ÉnerGuide)
CONSOMMATION (100km) ville 9,7 L, route 6,9 L • CONSOMMATION ANNUELLE 1 428 L, 1 928 $INDICE D’OCTANE  91  • ÉMISSIONS POLLUANTES (CO2) 3 284 kg/an

VERSION(S) Coupé, Spider

TRANSMISSION(S) arrière

PORTIÈRES 2 PLACES 2

PREMIÈRE GÉNÉRATION 2015

GÉNÉRATION ACTUELLE 2015

CONSTRUCTION Modène, Italie

COUSSINS GONFLABLES 5 (frontaux, genoux conducteur, latéraux tête)

CONCURRENCE Audi TT, BMW Z4, Lotus Evora, Mercedes-Benz SLC, Porsche 718 Boxster/Cayman

 

AU QUOTIDIEN

 

VENTES DU MODÈLE L’AN DERNIER

AU QUÉBEC 30 (nm)  AU CANADA 122 (nm)

DÉPRÉCIATION (%) nm

RAPPELS (2011 à 2016) aucun à ce jour

COTE DE FIABILITÉ ND

 

GARANTIES… ET PLUS

 

GARANTIE GÉNÉRALE 4 ans/80 000 km

GROUPE MOTOPROPULSEUR 4 ans/80 000 km

PERFORATION 5 ans/kilométrage illimité

ASSISTANCE ROUTIÈRE 5ans/100 000 km

NOMBRE DE CONCESSIONNAIRES

AU QUÉBEC 2  AU CANADA 6

 

NOUVEAUTÉS EN 2017

Aucun changement majeur

 

MOTEUR

(4C, 4 C SPIDER)  L4 1,7 L DACT Turbo

PUISSANCE 237 ch à 6 000 tr/min

COUPLE 258 lb-pi de 2 200 à 4 250 tr/min

RAPPORT POIDS/PUISSANCE 4,7 kg/ch

BOÎTE(S) DE VITESSES robotisée à 6 rapports avec manettes au volant

PERFORMANCES 0-100 km/h 4,1 s

REPRISE 80-115 km/h : ND

FREINAGE 100-0 km/h : 36,0 m

NIVEAU SONORE À 100 km/h : Pauvre

VITESSE MAXIMALE 258 km/h

 

AUTRES COMPOSANTS

 

SÉCURITÉ ACTIVE  Freins ABS, assistance au freinage, répartition électronique de la force de freinage, contrôle de la stabilité électronique, antipatinage, aide au démarrage en pente

SUSPENSION avant/arrière indépendante

FREINS avant/arrière disques

DIRECTION à crémaillère, non assistée

PNEUS P205/45R17 (av.) P235/40R18 (arr.)

DIMENSIONS

 

EMPATTEMENT 2 380  mm

LONGUEUR 4 000  mm

LARGEUR 1 868 mm

HAUTEUR 1 183 mm Spider 1 186 mm

POIDS 1 118 kg Spider 1 129 kg

RÉPARTITION DU POIDS AV/ARR (%) 41/59

DIAMÈTRE DE BRAQUAGE 12,1 m

COFFRE  105 L

RÉSERVOIR DE CARBURANT 40 L

 

 

 

 

Poster un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des