Aston martin Vantage 2020 – Alternative à la Porsche 911

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette
Aston martin Vantage 2020 – Alternative à la Porsche 911

Il y a ce sentiment d’exclusivité que l’on retrouve chez Aston Martin qui donne une attirance supplémentaire face à la Porsche 911. Loin d’affirmer que c’est une meilleure voiture, elle est différente et nous devons admettre que le style d’Aston Martin est parmi les mieux réussis de l’industrie. J’ai eu la chance de faire l’essai de la toute première Vantage en 2005 à l’usine de Gaydon et dans la campagne anglaise. Le style plus discret de l’époque a pris du galon depuis, mais conserve une ligne sans bavure et une élégance unique.

Partage de technologie avec Mercedes

Les ingénieurs ont travaillé avec des produits connus pour procurer une personnalité exclusive à la Vantage. Notre modèle d’essai offre le même moteur V8 d’origine AMG qui se retrouve aussi dans la DB11. Ce V8 4,0 litres fait sentir avec bruit la présence de ses 503 chevaux. La plateforme est aussi la même utilisée par la DB11, mais elle est plus courte sur la Vantage qui est un strict deux places alors que la DB11 offre deux sièges à l’arrière. L’empattement plus court offre une personnalité plus nerveuse, plus dynamique à la Vantage. Depuis l’an dernier, la Vantage offre aussi une version décapotable. Et pour ceux qui veulent vivre l’ivresse d’un V12, il y a aussi un modèle AMR qui demande à aller plonger plus profondément dans votre porte-monnaie.

Des réflexes de chat

Face à la DB 11 que nous avions essayée plus tôt dans la semaine, la Vantage est plus tranchante et précise dans ses réactions. Vous n’avez pas droit à une mode confort qui prenait le nom de GT dans la DB11. Le mode confort est en fait le mode Sport dans la Vantage. Vous avez ensuite le mode Sport + et Track. Vous pouvez même choisir une boîte manuelle à sept rapports. Notre boîte à huit rapports automatiques avec palette au volant a démontré beaucoup de caractère et de puissance. Capable de propulser la bête de près de 1 500 kg à 100 km/h en un peu plus de 3,6 secondes, cette Vantage n,a pas à rougir devant aucun de ses concurrents. Malgré un format qui semble assez généreux de l’extérieur, la Vantage est en fait plus petite qu’une 911, mais le poste de pilotage est de conception ingénieuse et laisse beaucoup de dégagement au conducteur avec des sièges très confortables. Elle aussi plus ferme qu’une DB11 sur la route, absente de roulis. La direction qui ne compte que 2 tours et demi d’une butée à l’autre est précise et sans appel sur les petites routes. Le seul reproche est un manque de retour de sensation qui est ici clairement à l’avantage de Porsche. La nouvelle direction assistée électrique n’a pas la même précision que l’ancienne direction à assistance hydraulique. La bande-son du moteur V8 plus près du « muscle-car » américain rend bien justice à l’excellente réputation d’AMG. Le bruit est aussi puissant que ses accélérations.

Intérieur moderne, mais un peu noir

La cabine est moderne, détail technique curieux, il n’y a pas de coffre à gants. Il faut aussi admettre que les rapports sous forme de boutons dans la console centrale sont d’une part difficiles à trouver (car ils se trouvent au beau milieu d’un autre paquet de boutons) et me rappelle les voitures américaines des années 50. Il y a quelque chose qui rompt avec la modernité du reste de l’habitacle. Aston a aussi placé le bouton de démarrage au beau milieu de cet espace qui ressemble à de l’acné juvénile d’automobile. Bref. Il y a beaucoup de boutons et cela sème une certaine confusion. Cela dit, le principe de base est bon, nous préférons les boutons aux trop nombreux sous-menus d’autres constructeurs, il faudrait simplement mettre un peu d’ordre dans tout cela. Au chapitre des espaces de rangement, ils sont peu nombreux et petits. Pas de boîte à gants, un espace central pas très grand et 350 litres de coffre, c’est à peu près tout.  Vous avez aussi droit à un écran central où se loge la majorité de l’information et Aston soigne la qualité de son cuir qui donne un surplus de personnalité à cette deux places.. Il manque seulement un peu de couleur pour rendre l’intérieur plus agréable.

Conclusion

Il faudra compter sur un budget minimum de 175 000 pour un Vantage V8 coupe sans options ou presque. Notre modèle à l’essai qui pouvait compter sur un système audio haut de gamme, une couleur bourgogne unique, une finition black op et bien d’autres détails arrive à 200 000$. À ce prix, vous avez droit à une sonorité épique du moteur, une silhouette qui fera mourir d’envie tous vos voisins et assez de confort pour l’utiliser tous les jours de mai à la fin octobre. Ce n’est pas une 911, mais vous serez le seul à en posséder une dans votre voisinage.

Forces

Moteur V8 puissant et sonore

Boîte manuelle livrable

Exclusivité garantie

 

Faiblesses

Infodivertissement un peu vieillot

Communion avec la route pas aussi bonne qu’une 911

Beaucoup de boutons dans la cabine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article