Cadillac XT6 – Une nouvelle niche

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette
Cadillac XT6 – Une nouvelle niche
2020 Cadillac XT6 Sport

Washington – D.C. Comme bien d’autres constructeurs, GM réorganise son porte-folio automobile et se débarrasse du bois mort. Un modèle aussi récent que la CT6 introduite en 2016 a déjà disparu du paysage automobile en 2020. Le cruel manque d’intérêt pour ce modèle a amené Cadillac à prendre cette difficile décision. Comme la saveur du moment est encore le VUS, Cadillac a donc tenté sa chance du côté du XT6 qui se veut la version utilitaire de la CT6. Reste maintenant à savoir si l’intérêt sera plus grand pour ce modèle.

Des bases connues

Les responsables de Cadillac n’ont pas dépensé tout le budget dans la recherche et le développement. Le XT6 utilise la même plateforme qui sert de base au Buick Enclave et Chevrolet Traverse mais dans un format plus court près de celui du GMC Acadia. Vous aurez deviné par son nom que le XT6 est plus grand que le XT5 mais plus petit que l’Escalade. Cadillac couvre ainsi l’ensemble de la gamme avec une modèle petit (XT4), medium (XT5), large (XT 6) et extra-large (Escalade). Tout comme l’Escalade, le XT6 offre 3 rangées de sièges dans une robe au goût du jour qui le distingue de l’Escalade. Le style suit le courant des plus récents modèles de la marque avec une silhouette effilée qui se transpose aussi dans la configuration longiligne qui offre un regard unique typique de Cadillac. La largeur assez importante est complétée par des roues de 20 pouces de série et 21 pouces en option. Vous avez aussi la signature unique des feux à la verticale en L inversé à l’arrière qui se retrouve sur tous les utilitaires de la marque. Un aileron fonctionnel est placé à l’arrière et joue un double rôle. Il permet dans un premier temps d’améliorer l’aérodynamisme et dans un deuxième temps, il abrite l’essuie-glace et le lave-glace de la fenêtre arrière, ainsi que la caméra de recul, en option, et son nettoyant. Ils sont discrètement dissimulés sous le rebord de l’aileron. Il ne brise pas l’harmonie de la ligne à l’arrière du véhicule et n’obstrue pas la vue pour le conducteur.   Un revêtement hydrophobe sur la lentille de la caméra de recul du XT6 aide à résister à la boue, à la neige et aux taches, un détail intéressant lorsque mère nature n’est pas de bonne humeur.

Un habitacle qui laisse sur sa faim

Les journalistes ont eu droit à une rare admission de la part d’un responsable de GM qui a annoncé durant la présentation de presse que le XT6 visait une clientèle qui ne vise pas à faire l’achat d’un modèle allemand. Il faut comprendre que l’Audi Q7, le BMW X5, le Mercedes Benz GLS et le Porsche Cayenne. C’est comme si Cadillac lançait la serviette devant la domination des Allemands et vise plutôt des modèles comme l’Acura MDX, le Lexus RX-L ou l’Infiniti QX60. En prenant place à l’intérieur, on comprend le sens de cette affirmation. Malgré le fait que Cadillac présente un intérieur qui offre des matériaux haut de gamme, il n’y a pas le souci du détail des modèles allemands. Les garnitures en bois ou fibre de carbone sonnent faux. Vous avez des surpiqûres anglaises visibles dans tout l’habitacle, mais elles sont faites à la machine et vous avez le même genre de détail dans un Kia Sorento ou un Hyundai Santa Fe. Vous avez une configuration à deux banquettes pour 8 places ou deux sièges capitaine en 2e rangée et une banquette en troisième rangée pour 7 places. Pour ce qui est du contenu technologique, les modèles sont dotés de l’infodivertissement à écran tactile avec Apple CarPlay, Android Auto et internet intégré avec chargement sans fil pour téléphone cellulaire. Une foule de fonctions d’assistance à la conduite sont au programme: freinage d’urgence automatisé, assistance au maintien de la voie et surveillance des angles morts de série. Vous avez aussi en option un système de caméra à vision périphérique qui présente une vue aérienne du véhicule, rendant les manoeuvres serrées et les obstacles plus faciles à effectuer. La caméra de recul à affichage intégré au rétroviseur en aussi offerte en option et élimine les obstacles qui pourraient cacher la vue offerte par un rétroviseur classique, comme les passagers, les appuie-têtes ou la structure même du véhicule. Vous avez aussi droit à un système de vision nocturne que personne n’achète.

Moteur connu

Au-delà de la plateforme qui vient d’un modèle connu, le moteur est aussi la mécanique à tout faire de GM. C’est le V6 3,6 litres qui se retrouvent dans la moitié des VUS de General Motors. Une réalité un peu décevante dans un modèle que l’on veut exclusif. Lincoln avait pris la peine de construire un moteur unique lorsqu’elle avait introduit la nouvelle Lincoln Continental qui offrait un V6 3,0 litres turbo de 400 chevaux. Au lieu de cela, Cadillac nous amène du réchauffé sous le capot. La puissance est honnête avec 310 chevaux et la boîte à neuf rapports fait du bon boulot. Mais, le simple fait de savoir que vous pouvez acheter cette même mécanique à moindre prix dans un autre modèle risque de décourager plusieurs acheteurs. Au Canada, seule la transmission intégrale sera au menu, alors que nos voisins états-uniens auront le choix d’une traction ou une transmission intégrale. La gamme XT6 est composée de deux versions: Premium Luxury et Sport. La première est davantage axée sur le confort, tandis que la dernière offre des options améliorant les performances, telles qu’un essieu arrière à vecteur de couple et une direction plus incisive.

Rien de spécial

Tout comme l’intérieur, la conduite nous a laissé sur notre appétit. Parmi les bonnes nouvelles, il faut mentionner le silence de roulement qui est digne de mention. L’espace disponible est assez généreux. La 3e rangée de sièges sera mieux adaptée pour les enfants que les adultes. Au volant, la tenue route dans le version Luxury est plus axé sur le confort avec une suspension plus souple et une direction à notre avis, un peu trop légère avec peu de ressenti de la route. Pour régler ce problème, il faut aller vers la version sport qui offre une meilleure fermeté et un meilleur aplomb sur la route. Mais le plus gros problème tient dans le fait que l’on ne ressent rien de spécial au volant. Nous sommes en droit de s’attendre à plus d’un produit Cadillac, sinon pourquoi vous demandez un montant de départ de plus de 60 000$.  Une conduite qui est donc mi-figue, mi-raisin.

Conclusion

Au final, ce XT6 n’est pas un mauvais produit, il n’est simplement pas à la hauteur des attentes de la marque. Vous aurez plus d’espace, autant d’équipement et un luxe comparable dans un Hyundai Palisade ou un Kia Telluride pour des milliers de dollars de moins. Si vous désirez absolument un produit Cadillac, grand bien vous fasse, sinon ce XT6 n’offre rien qui vaille le montant demandé.

 

Forces

Excellente insonorisation

Style réussi

Bien aménager

 

Faiblesses

Finition qui manque de conviction

3e rangée un peu étroite

Direction légère

 

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des