Cadillac XTS 2018: Sur la voie de service

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette
Cadillac XTS 2018:  Sur la voie de service

Difficile de comprendre le raisonnement de Cadillac, qui garde encore sur le marché la XTS, alors que GM lui a officiellement nommé une remplaçante avec la CT6. Dans un marché qui représente si peu de ventes, pourquoi faut-il séparer le morceau de tarte en deux? Si Cadillac veut réellement conserver la XTS sur le marché, elle devra la placer face aux berlines de luxe intermédiaires, comme la Mercedes Classe E, l’Audi A6 et la BMW Série 5, et laisser à la CT6 les grandes berlines comme la BMW Série 7, la Mercedes Classe S et l’Audi A8. Pour l’heure, la clientèle, si rare, ne sait pas sur quel pied danser entre la XTS et la CT6.

Signature Cadillac

Construit sur le même châssis que la Chevrolet Impala, le véhicule que Cadillac a conçu est tout à fait différent. Dans un créneau de marché où l’acheteur est en général à sa retraite, il faut se poser la question si la voiture n’est pas trop moderne au goût de la clientèle. Avec sa ceinture de caisse élevée et son profil contemporain, Cadillac admet elle-même vouloir rajeunir la clientèle de la marque. Mais elle s’est sans doute aliéné une partie de sa clientèle traditionnelle, qui recherche quelque chose de plus classique. Il faut tout de même avouer que le style est réussi, différent et distinctif. Les versions V-Sport ont aussi droit à une calandre unique et à des roues de 20 pouces.

Trop moderne pour la clientèle

GM a implanté dans la XTS tout son savoir technologique. Du système Internet intégré au système OnStar en passant par une recharge sans fil du téléphone intelligent (en option) et la compatibilité avec Apple CarPlay et Android Auto, tout y est. Le système CUE, qui gère toutes les fonctions de la voiture, y compris le système de navigation, ajoute aussi depuis l’an dernier la fonction Teen Driver instaurée dans la Chevrolet Malibu. Il surveille les comportements du conducteur, coupe la chaîne stéréo jusqu’à ce que les ceintures de sécurité soient utilisées et fournit au propriétaire un rapport de conduite. Comme vous êtes à bord d’une Cadillac, vous avez droit à des sièges confortables, à un habitacle spacieux et à beaucoup d’espace pour les passagers à l’arrière.

Manque d’entrain

Cadillac perd beaucoup de points dans le département moteur. Cela ne vient pas du fait que les mécaniques sont mauvaises. C’est plutôt que les deux mécaniques offertes ne tiennent pas la comparaison face à la concurrence. Bien sûr, si vous comparez avec Lincoln ou Lexus, les mécaniques se valent, mais il faut regarder du côté des allemandes, qui dominent le marché, spécialement la Classe E de Mercedes. Le moteur V6 3,6 litres atmosphérique de 304 chevaux est offert de série avec une vieillissante boîte automatique à six rapports et le choix de deux ou quatre roues motrices. La version V-Sport utilise la même mécanique de base coiffée d’une paire de turbos qui amène la puissance à 410 chevaux et une transmission intégrale de série. La puissance est bonne dans les deux cas, mais la transmission un peu paresseuse ne rend pas justice aux mécaniques, qui ont peine à s’exprimer.

Trop mou

Avec une suspension pneumatique à l’arrière et des amortisseurs magnétiques, Cadillac garde intacte sa réputation de confort en ajoutant une tenue de route digne d’une berline sport. Confortable sans être molle, la conduite trouve un juste milieu. Vous avez également droit à des freins Brembo pour un freinage sûr, à une direction légèrement surassistée mais néanmoins précise et à une transmission intégrale qui profite d’un différentiel arrière avec un vecteur de couple pour donner plus d’agilité à cette grosse berline sur chemins plus sinueux. Tout ce qui lui manque réellement, c’est une transmission plus vive. Cette vieille boîte à six rapports détonne du reste plus moderne du groupe motopropulseur.

Conclusion

La XTS a tout pour plaire : un niveau d’équipement généreux, une conduite agréable et un haut niveau de confort. Elle est à l’aise dans toutes les situations et sait y faire. Le problème, c’est que BMW, Audi et Mercedes font mieux à tous les chapitres et à des prix concurrentiels. Cadillac devra donc baisser ses prix ou rehausser son niveau de jeu pour espérer conquérir une nouvelle clientèle.

Forces

Un style qui lui est propre

Un excellent confort

Équipement généreux

Faiblesses

Boîte automatique désuète

Peu de choix mécaniques

Pertinence sur le marché

 

Fiche Technique

Prix 50 835 à 77 960 $ t&p 2 100 $ (2017)

LA COTE VERTE MOTEUR V6 DE 3,6 L  (SOURCE ÉnerGuide)
CONSOMMATION (100 km) 2AV ville 13,2 L route 8,5 L 4RM ville 13,7 L route 9,0 L • CONSOMMATION ANNUELLE 2AV 1 887 L, 2 264 $ 4RM 1 972 L, 2 366 $ • INDICE D’OCTANE  87  • ÉMISSIONS POLLUANTES (CO2)  2AV 4 340 kg/an 4RM 4 536 kg/an

NOUVEAUTÉS EN 2018

Aucun changement majeur

 

FICHE D’IDENTITÉ

 

VERSION(S)  Berline 4 portes 5 places 2AV Base 2AV/4RM De Luxe, Luxe Premium, Platine 4RM V-Sport Platinum Luxe, V-Sport Platinum biturbo

GÉNÉRATIONS 1ère 2013 ACTUELLE 2013

CONSTRUCTION Oshawa, Ontario

COUSSINS GONFLABLES 10 (frontaux, genoux, latéraux avant et arrière, rideaux latéraux)

CONCURRENCE CATÉGORIE Berlines de Prestige Audi A8, BMW Série 6 GranCoupe / Série 7, Genesis G90, Jaguar XJ, Kia K900, Lincoln Continental, Lexus LS, Maserati Quattroporte, Mercedes-Benz Classe S / CLS

 

AU QUOTIDIEN

 

COLLISION FRONTALE 5/5 LATÉRALE 5/5

VENTES EN 2016 AU QUÉBEC 132 (-22,4%)  AU CANADA 707 (-15,7%)

DÉPRÉCIATION (%) 35,3 (3 ans)

RAPPELS (2012) aucun à ce jour (2013 à 2017) 7

COTE DE FIABILITÉ 3/5

 

CONNECTIVITÉ ET MULTIMÉDIA (certains en option et/ou peuvent requérir un abonnement)

AUDIO Cadillac CUE, radio HD, Apple CarPlay, Android Auto, SiriusXM, Bluetooth diffusion en continu, 3 prises USB, prise auxiliaire, reconnaissance vocale

NAVIGATION/INTERNET Cadillac CUE, informations de circulation en temps réel / 4G LTE, WiFi hotspot

CONNEXION TÉLÉPHONIQUE Bluetooth, Apple CarPlay, Android Auto, reconnaissance vocale, recharge sans fil

 

+ MOTEUR(S)

 

(3,6) V6 3,6 L DACT

PUISSANCE 304 ch à 6 800 tr/min
COUPLE 264 lb-pi à 5 300 tr/min

RAPPORT POIDS/PUISSANCE 2RM 6,2 kg/ch 4RM 6,3 kg/ch

BOÎTE(S) DE VITESSES automatique à 6 rapports avec mode manuel et manettes au volant

PERFORMANCES 0-100 km/h 7,0 s

REPRISE 80-115 km/h 4,9 s

FREINAGE 100-0 km/h 38,5 m

NIVEAU SONORE À 100 km/h Bon

VITESSE MAXIMALE 220 km/h

 

(VSPORT, VSPORT PLATINUM) V6 3,6 L DACT biturbo

PUISSANCE 410 ch à 6 000 tr/min

COUPLE 369 lb-pi de 1 900 à 5 600 tr/min

RAPPORT POIDS/PUISSANCE 2RM 4,6 kg/ch 4RM 4,7 kg/ch

BOITE(S) DE VITESSES automatique à 6 rapports avec mode manuel et manettes au volant

PERFORMANCES 0 à 100 KM/H 4,9 s

VITESSE MAXIMALE  220 km/h

CONSOMMATION (100 KM)  ville 15,0 L, route 10,3 L (octane 91)

ANNUELLE 2 193 L, 2 961 $

ÉMISSIONS DE CO2  5 044 kg/an

 

+ AUTRES COMPOSANTS

 

SÉCURITÉ ACTIVE ADDITIONNELLE (certains en option) régulateur de vitesse adaptatif, aide au maintien de voie, avertisseurs d’obstacle latéral et arrière et de collision imminente avec freinage autonome, contrôle automatique des phares de route, affichage tête haute, aide au stationnement avant et arrière, caméra 360º

SUSPENSION avant/arrière indépendante à amortisseurs magnétorhéologiques

FREINS avant/arrière disques

DIRECTION à crémaillère, assistée électriquement

PNEUS P245/45R19 option  P245/40R20

 

+DIMENSIONS

 

EMPATTEMENT 2 837 mm

LONGUEUR  5 131 mm

LARGEUR 1 851 mm

HAUTEUR 1 510 mm

POIDS 2RM 1 877 kg 4RM 1 912 kg

DIAMÈTRE DE BRAQUAGE 11,8 m

COFFRE 509 L

RÉSERVOIR DE CARBURANT 2RM 70 L  4RM  74 L

CAPACITÉ DE REMORQUAGE 454 kg

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des