Chevrolet Bolt 2020

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette
Chevrolet Bolt 2020

Lorsque l’on regarde une Bolt, elle a l’air d’une petite voiture avec un style sans prétention. Le format se situe entre l’ancienne Sonic et la Cruze qui elle aussi quitte la route cette année. Elle rappelle davantage un modèle compact dans son approche et son style. Mais, il ne faut pas vous laisser berner par ses allures un peu simplistes. Il y a beaucoup de technologies qui se cache sous les entrailles de cette voiture.

Introduite en 2017, la Bolt a été la première voiture électrique à prix réaliste à offrir une grande autonomie. On devait payer plus de 100 000 $ pour avoir droit à 400 km d’autonomie qui venait sous la forme d’une Tesla. Voici que Chevrolet nous amène pour la moitié du prix un petit véhicule capable d’en faire 383. Le succès ne s’est pas fait attendre et Chevrolet vend tout ce qu’elle produit sur le champ. Mais la concurrence a rapidement compris le principe. Deux ans plus tard, Hyundai présente le Kona, un petit utilitaire urbain au regard sympathique plus pratique dans son approche et plus logeable. Il se vend le même prix qu’une Bolt mais offre 415 km d’autonomie. Sans parler du Kia Niro ou du Soul électrique qui se sont ajouter à l’offre. Donc pour ne pas perdre cet avantage sur le marché, la Bolt revient en 2020 avec une batterie plus puissante qui fait passer l’autonomie de 383 à 417 km rejoignant ainsi Kia et Hyundai au sommet du palmarès.

Sans fioriture

L’habitacle est dominé par un écran tactile de 10,2 pouces qui est le centre des opérations. Vous pourrez par exemple obtenir une projection d’autonomie de conduite précise en fonction du moment de la journée, de la topographie, des conditions météorologiques et des habitudes de conduite du propriétaire. La technologie Bluetooth à faible consommation énergétique a été conçue spécialement pour la Bolt  afin de minimiser la dépense d’énergie. Vous avez, comme la plupart des produits GM un point d’accès internet, permettant ainsi aux propriétaires d’accéder facilement à des applications et à des services à l’aide d’une connexion sans fil haute vitesse. Vous avez aussi une caméra arrière qui offre une vue grand-angle de l’environnement derrière le véhicule, une vision périphérique pour voir ce entoure la voiture et la toute nouvelle application MyChevrolet qui combinent les fonctions et des renseignements sur le propriétaire et le véhicule importants ( état de charge du véhicule, démarreur à distance, préajustemant de la température de l’habitacle). Vous avez aussi un système de navigation adaptée qui crée des itinéraires maximisant l’autonomie et qui indique l’emplacement du poste de recharge le plus proche en cas de besoin. Les versions LT sont livrées avec des phares HDI, feux de jour et feux arrière à DEL, Android Auto et Apple CarPlay, climatiseur automatique, combiné d’instruments numériques, entrée sans clé passive, démarrage à distance et sièges avant manuels avec revêtement en tissu. La version Premier comprend des rétroviseurs extérieurs de la couleur de la carrosserie, une garniture extérieure chromée, une caméra de recul à 360 degrés, une surveillance des angles morts et une alerte de changement de voie.

Toujours la même puissance

Comme tous les véhicules électriques, la puissance se manifeste dès que vous appuyez sur l’accélérateur. Malgré un poids de plus de 1650 kilos, il vous faudra seulement 6,5 secondes pour atteindre les 100 km/h. Les 200 chevaux sont bien présents tout comme le couple de 266 lb-pi. La batterie qui offre maintenant 66 kWh prendra environ 10 heures à recharger sur une prise 240. Elle offre aussi une capacité de recharge rapide sur une prise phase 3 qui donnera environ 150 km de charge en 30 minutes. Sur la route, le poids de la batterie sous le plancher du véhicule contribue à cette sensation d’être solidement planté au sol. La tenue de route est surprenante d’agilité en raison du petit format très maniable de la voiture.

Un intérieur de voiture bon marché

Il est clair que Chevrolet a fait des économies dans l’aménagement intérieur. Bien qu’il ait un style moderne et de nombreuses couleurs et textures de garnitures différentes, les matériaux sont plutôt bon marché et semblent fragiles. L’ensemble du tableau de bord et des garnitures de porte (à l’exception de l’accoudoir) sont en plastique dur, ce qui ne correspond pas au prix demandé. Le compartiment central de l’accoudoir semble bricoler et ne tient que par un fil tandis que la porte de la boîte à gants semble provenir du dollorama. GM a aussi oublié un détail important dans cette réforme de 2020. Les sièges à ajustements manuels n’offrent pas un très bon confort, ni beaucoup de soutien. L’inconfort du modèle de départ en 2017 demeure. Il faut aussi s’habituer aux commandes comme le sélecteur de vitesse peu intuitif. Il y a quand même de bonnes nouvelles comme le coffre à hayon transformable qui offre un espace de chargement surprenant pour la taille du véhicule.

Sur la route

Si la route est belle, rien à redire, le silence à bord est exemplaire, la visibilité sans faille et la direction précise amène un bel agrément de conduite. Elle se conduit comme une petite sportive. La Bolt est agile, rapide et nerveuse. Elle prend les virages avec enthousiasme, sans pratiquement aucun roulis. Lorsque la chaussé se dégrade, certains trouveront la suspension un peu sèche, elle cogne un peu dur. La pédale de frein est un peu spongieuse et difficile à moduler. Pour pallier à cette situation, il y a le système « Regen on Demand ». Une palette située sur le côté gauche du volant aide à ralentir la voiture grâce au freinage régénératif. Lorsque vous maintenez la palette enfoncée, de l’énergie est réinjectée dans la batterie, ce qui augmente votre autonomie. Nous avons également constaté que la modulation de cette palette permettait des arrêts plus en douceur. Lorsqu’elle est utilisée efficacement, elle permet d’éliminer presque complètement l’utilisation de la pédale de frein classique.

Conclusion

La Bolt offre ce que tous les amateurs de VÉ recherchent : une grande autonomie à prix réaliste. IL faudra maintenant faire un effort sur la finition et le confort, car à ce chapitre la concurrence fait mieux.

 

Forces

Excellente autonomie

Très bonne visibilité

Tenue de route intéressante

 

Faiblesses

Sièges peu confortables

Frein spongieux

Finition inadéquate

 

Partager cet article