De quoi sera fait l’avenir des voitures électriques ?

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette
De quoi sera fait l’avenir des voitures électriques ?

Tous ceux qui à ce jour ont eu l’occasion de faire l’essai d’une voiture électrique ont été emballés par le silence de roulement, la réponse dynamique des batteries et la fiabilité sur le long terme. Plusieurs ont encore des problèmes avec l’autonomie et le temps de recharge. Mais ces choses ont maintes fois été mentionnées. Tous les constructeurs automobiles ont des plans sur la table pour des voitures électriques. Tous investissent massivement dans la recherche et le développement. Il y a une chose que bien peu de gens réalisent toutefois. Pour le moment, le parc électrique automobile mondiale forme à peine plus de 1% des modèles sur la route et déjà certains spécialistes parlent d’un manque de ressources de matière première comme le lithium, composante majeure des batteries, d’autres affirment que bien des endroits dans le monde produisent de l’électricité à partir de matière fossile comme la charbon, le pétrole ou le gaz naturel et que l’augmentation des véhicules électriques sera plus nocif que bénéfique pour l’environnement. Il faudra donc trouver des alternatives aux batteries pour produire une énergie propre.

L’Hydrogène , une solution prometteuse

Les piles à combustible existent depuis des années, rappelez-vous les missions Apollo dans les années 70 et plusieurs constructeurs ont démontré depuis 25 ans un intérêt pour les véhicules qui fonctionne à l’hydrogène. La ville de Québec a inauguré la semaine dernière un projet pilote qui permettra au gouvernement du Québec de commencer à utiliser son premier parc de 50 véhicules électriques à pile à combustible Toyota Mirai sur les routes de la province vers la fin de l’année. C’est le premier projet canadien d’envergure avec ce type de carburant. L’hydrogène n’est pas le combustible parfait, mais il offre certains avantages indéniables. Faire le plein ne demande pas plus de temps qu’un plein d’essence, l’autonomie se compare à celui d’une voiture à essence et l’hydrogène est un des éléments les plus abondants sur la planète. Pour le moment le développement commercial en est encore à ses premiers pas. Le coût de fabrication des véhicules est élevé tout comme le prix de l’hydrogène, mais regarder ce qu’il en coûtait pour les véhicules électriques il y a seulement 5 ans. Les prix ont diminué et l’autonomie s’est prolongée. Considérant les limites des batteries, il faudra regarder l’hydrogène comme faisant partie de l’équation dans un avenir plus vert. Ce n’est pas demain la veille, mais Toyota s’est commis, Honda et Hyundai possède déjà des véhicules à l’hydrogène qui vont venir s’ajouter. Une fois que l’on aura trouvé une manière plus économique de produire de l’hydrogène, vous aurez une autre manière très intéressante et plus prometteuse à long terme que les batteries.

 

Partager cet article

7
Laisser un commentaire

avatar
7 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
7 Comment authors
jeanJacquesPhilippe MarcouxMarcXle4 Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Pierre
Invité
Pierre

Je pense qu’il est temps pour toi de prendre ta retraite.

Les compagnies automobiles t’ont sûrement assez payé pour que tu puisses prendre ta retraite.

Réjean Pleau
Invité
Réjean Pleau

Non, non et 3 fois non pour l’hydrogène. Renseignez-vous svp les chroniqueurs. A moins que votre bût, bien subventionné, soif de vendre un bel éléphant blancs aux pauvres conducteurs ignorants eux aussi sur le sujet !!! Vous ne comprenez pas le marché de l’électrique vous ne semblez pas savoir que la plupart des grands constructeurs investissent depuis quelques années de milliars de dollars dans la production de vehicules à batteries. L’hydrogène c’est inefficace comme stockage d’électricité et même très polluant car ça vient en grande majorite du gaz de schiste. Les véhicules à batteries sont plus simples, moins chers et… Lire la suite »

Xle4
Invité
Xle4

Faire le plein d’hydrogène est rapide mais il faut 20 minutes à la pompe pour se préparer au plein suivant …..
Sans compter que si ça explose, il n’y a plus rien à 100 m à la ronde …. un vrai Hiroshima ! Pas de tunnel, pas de stationnement intérieur ou souterrain pour les voiture à hydrogène….

Marc
Invité
Marc

Un véhicule à hydrogène… pour avoir une bonbonne à 10000psi qui remplit le coffre, une pile à combustible dans l’habitacle, une petite batterie quand même comme buffer, un prix élevé pour le véhicule, pour le remplissage et pour les stations… Sans parler de la fabrication de l’hydrogène faite avec de l’eau rare dans beaucoup de pays ou à partir de pétrole, énergivore à fabriquer ou transporter… de très rares stations… Alors permettez-moi de douter fortement que ce sera la solution pour toutes les routes du Québec.
Je me contente très bien de ma e-Golf avec juste 200km d’autonomie!!!

Philippe Marcoux
Invité
Philippe Marcoux

Probablement que mon message ne sera pas publié mais je prends une chance quand même. Le problème avec l’hydrogène, c’est que même s’il est très abondant dans la nature, il n’existe pas à l’état libre. Il est toujours combine à d’autres éléments. Les méthodes d’extraction sont principalement l’électrolyse, ou le traitement des hydrocarbures. Utiliser de l’électricité pour l’électrolyse? Pourquoi ne pas utiliser directement cet électricité dans des batterie? Ce n’est absolument pas logique! Et surtout, ce n’est pas plus écologique… Extraire des hydrocarbures? On ne règle pas le problème de la pollution et des gaz à effet de serre. Alors… Lire la suite »

Jacques
Invité
Jacques

Monsieur Charette,les VE sont là pour rester! Il y a énormément de recherches qui se fait actuellement dans le monde sur les batteries!!! Les recherches vont très bien! Les futures batteries seront sèches, plus légères et auront une plus grande autonomie! C’est faux de dire que les métaux pour fabriquer les batteries sont rares! La voiture à hydrogène , c’est de la merde! Beaucoup trop cher en ce qui concerne la fabrication des postes de recharge! Des millions de dollars pour un seul poste!

jean
Invité
jean

Elles seront pour encore longtemps un outil non rentable pour faire baisser la consommation moyenne corporative des grands constructeurs. Quand l’efficacité des moteurs à combustion interne (pour les voitures de série) dépassera les 60%(déjà atteint en F1) l’électrique sera retourné aux oubliettes. Dans presque tous les pays (sauf le Québec) l’électricité est produite par des moteurs Diésel, des centrales au charbon ou atomique, tous très, très polluants. Cette énergie(fabrication et stockage) est trop onéreuse et ne justifie pas le coût d’achat d’un tel véhicule. Coté pollution des moteurs atmosphériques, celle-ci est de plus en plus contrôlé et réduite. Le moteur… Lire la suite »