Ferrrari F12 2017

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette
Ferrrari F12 2017

Ferrari F12

Missile routier

Benoit Charette

J’ai finalement eu l’occasion de faire l’essai d’une F12 en circuit fermé pour voir ce que le V12 de 740 chevaux a véritablement dans le ventre. Je suis encore estomaqué par la puissance, mais surtout par la grande facilité de conduire ce cheval de race.

Chaud devant

La ligne signée Pininfarina est au service de la performance. Pour éviter les ailerons et becquets souvent disgracieux, Ferrari a travaillé le style et les formes en soufflerie. Par exemple, l’Aerobridge, qui se caractérise par deux nervures de chaque côté du capot et de la voiture, canalise l’air pour un meilleur appui aérodynamique, qui passe aussi par les soubassements pour ainsi maintenir la voiture bien au sol. La F12 offre le double d’appui aérodynamique (à 200 km/h) de la 599 qui la précédait. Ces efforts en soufflerie se traduisent par une ligne sobre, efficace et qui vieillit bien. Notons cette année une version tdf (tour de France) qui n’a rien à voir avec la célèbre épreuve de vélo mais avec une course mythique automobile. En plus d’une ligne distincte et d’un appui aérodynamique 100 % supérieur, la F12tdf offrira 780 chevaux.

Il ne manque que le casque de course

Il semble que l’histoire se répète. Plus le prix de base d’une voiture est élevé, plus la liste d’options est longue. Avec un prix de départ à plus de 400 000 $, vous avez droit à une magnifique sellerie de cuir mais pas aux sièges électriques, qui coûteront près de 6000 $. Le régulateur de vitesse ajoute plus de 1000 $. Les petites lumières aux DEL, qui indiquent le surrégime du moteur sur le volant, près de 5 000 $. Je n’ai pas encore parlé des sièges en carbone ni des différents cuirs en option. Bref, vous aurez vite fait de mettre 30 000 $ d’options dans la voiture sans même aller dans le programme de personnalisation, qui videra ce qui vous reste de budget.

Le son du V12

En appuyant sur le gros bouton rouge, vous mettez en marche un V12 de 6,3 litres et 740 chevaux produisant la symphonie unique d’une mécanique haut perchée à l’italienne. Ce moteur est capable de tourner à 8250 tours/minute avec en appui une boîte double embrayage à 7 rapports inspirée de la F1. Cette combinaison à elle seule justifie le montant de la voiture. Toute cette puissance passe par les seules roues arrière et est contenue au sol par de très collants pneus 20 pouces (255/35 ZR 20 à l’avant, 315/35 ZR 20 à l’arrière).

Pour pilote averti

On s’attend à ce qu’une telle bête vous en donne plein les bras au volant. Or il n’en est rien. La chose la plus remarquable est sa grande docilité. Aussi facile à conduire qu’une Honda Civic, la F12 est aussi surprenante de confort. Il y a même un mode de conduite « bumpy roads », sans doute pensé pour le Québec, qui rend un excellent niveau de confort. Dans la conduite de tous les jours, le mode sport est le plus intéressant. Vous avez aussi un mode « race » pour les pilotes aguerris et un mode où toute l’électronique est annulée pour les pilotes de F1. Sur le circuit de Saint-Eustache, nous avons pu constater que la mécanique fait crier de joie. Le son d’un V12 qui tourne en régime est indescriptible. En plus de franchir la ligne rouge en hurlant de bonheur, la boîte à double embrayage à 7 rapports spécialement adaptée de la Formule 1 réagit avec une rapidité qui laisse sans mot en montant le moteur en régime à chaque changement pour ne pas perdre un gramme de puissance. Le comportement routier est irréprochable. Mes talents de pilote ne sont pas assez élevés pour prendre la voiture en défaut. Même en arrivant trop vite dans une courbe, l’électronique veille au grain. La direction est chirurgicale, les freins en carbone-céramique sont sans faille et l’équilibre du moteur central avant apporte une assurance au volant que j’ai rarement vécue dans une sportive de ce gabarit. Une supersportive qui s’avère aussi à l’aise dans le trafic à bas régime que sur un circuit à tombeau ouvert.

Conclusion

L’électronique permet de réaliser des miracles en conduite automobile et de rendre dociles des monstres de puissance. C’est le client qui sort gagnant de cette nouvelle réalité. Peu de voitures m’ont donné autant d’émotion et de plaisir. Difficile de trouver un seul défaut à cette Ferrari.

Forces

Les performances surréalistes

Le confort général

Le son du V12

La facilité de conduite

Faiblesses

Le prix, bien sûr

La liste des options parfois injustifiée pour le prix demandé

Fiche Technique

Prix : 405 900 $  t&p 3500 $

LA COTE VERTE MOTEUR V12 DE 6,3 L  (SOURCE Ferrari et L’Annuel)
CONSOMMATION (100km) 15,0 L  tdf 15,4 L • CONSOMMATION ANNUELLE 2 550 L, 3 442 $ tdf 2 618 L, 3 534 $ • INDICE D’OCTANE  91  • ÉMISSIONS POLLUANTES (CO25 865 kg/an tdf 6 021 kg/an

FICHE D’IDENTITÉ

VERSION(S) F12, F12 tdf

TRANSMISSION(S) arrière

PORTIÈRES 2 PLACES 2

PREMIÈRE GÉNÉRATION 2013

GÉNÉRATION ACTUELLE 2013

CONSTRUCTION Maranello, Italie

COUSSINS GONFLABLES 4 (frontaux, latéraux)

CONCURRENCE Aston Martin Vanquish, Bentley Continental GT/Speed, Dodge Viper, Lamborghini Aventador, Mclaren 675LT

 

AU QUOTIDIEN

 

COLLISION FRONTALE ND

COLLISION LATÉRALE ND

VENTES DU MODÈLE L’AN DERNIER

AU QUÉBEC ND AU CANADA ND

DÉPRÉCIATION (%) 17,0 (3 ans)

RAPPELS (2011 à 2016) 1

COTE DE FIABILITÉ ND

 

GARANTIES… ET PLUS

 

GARANTIE GÉNÉRALE 4 ans/kilométrage illimité

GROUPE MOTOPROPULSEUR 4 ans/kilométrage ill.

PERFORATION 4 ans/kilométrage illimité

ASSISTANCE ROUTIÈRE 4 ans/kilométrage illimité

NOMBRE DE CONCESSIONNAIRES

AU QUÉBEC 1  AU CANADA 3

 

NOUVEAUTÉS EN 2017

 

Édition spéciale limitée F12 tdf (tour de France) avec aéro redessinée, fibre de carbone, moteur plus puissant, quatre roues directionnelles.

 

+ MOTEUR(S)

 

(F12, F12 tdf)V12 6,3 L DACT

PUISSANCE 730 ch à 8 250 tr/min tdf 769 ch à 8 500 tr/min
COUPLE 509 lb-pi à 6 000 tr/min tdf 520 lb-pi à 6 750 tr/min

RAPPORT POIDS/PUISSANCE 2,2 kg/ch tdf 1,9 à 2,0 kg/ch

BOÎTE(S) DE VITESSES manuelle robotisée à 7 rapports avec manettes au volant

PERFROMANCES0-100 km/h 3,1s tdf 2,9 s

REPRISE 80-115 km/h 1,7 s

FREINAGE 100-0 km/h 31,5 m tdf 30,5 m

VITESSE MAXIMALE 340 km/h

 

 

+ AUTRES COMPOSANTS

 

SÉCURITÉ ACTIVE Freins ABS, assistance au freinage, répartition électronique de la force de freinage, contrôle électronique de la stabilité, antipatinage

SUSPENSION avant/arrière indépendante à amortisseurs magnétorhéologiques

FREINS avant/arrière disques

DIRECTION à crémaillère, assistée

PNEUS P255/35R20 (av.) P315/35R20 (arr.) tdf  P275/35R20 (av.) P315/35R20 (arr.)

 

+DIMENSIONS

 

EMPATTEMENT 2 720 mm

LONGUEUR 4 618 mm tdf 4 656 mm

LARGEUR 1 942 mm tdf 1 961 mm

HAUTEUR 1 273 mm

POIDS 1 630 kg tdf 1 475 à 1 520 kg

RÉPARTITION DU POIDS AV/ARR (%) 46/54

DIAMÈTRE DE BRAQUAGE ND

COFFRE 320 L, 501 L (banquette de bagages abaissée)

RÉSERVOIR DE CARBURANT 92 L

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article