Fiat 500X 2018: Aller voir ailleurs

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette
Fiat 500X 2018: Aller voir ailleurs
2018 Fiat 500X Lounge

Les ventes de Fiat ont diminué de plus de 60 % au Québec en 2016. Il s’est vendu 650 Fiat tous modèles confondus, y compris seulement 150 500X. La lune de miel aura été de courte durée pour ce grand constructeur italien, propriétaire de Chrysler et qui montre des signes de faiblesse évidents. Malheureusement, ce n’est pas le 500X qui va faire remonter cette marque dans la colonne des profits.

Au moins elle est jolie

Construite sur la même chaîne de montage que le Jeep Renegade à Malfi, près de Naples, le 500X partage en plus de sa plate-forme ses moteurs et ses boîtes de vitesses. Fiat lui a donné les rondeurs sensuelles typiques aux produits italiens qui savent bien faire les choses au chapitre du design. Le 500X reprend un peu la recette du Countryman chez MINI, mais en plus grand. Ce 500X est en fait une 500 en format familial capable d’accueillir quatre adultes en offrant une palette de couleurs qui sort de l’ordinaire, ce qui est rafraîchissant.

Bon marché

Le côté charmant de l’extérieur se transforme en déception à l’intérieur. L’habitacle est tapissé de plastique bon marché, même dans les versions haut de gamme à plus de 38 000 $. Comme dans la 500, il y a un rappel de couleur de la carrosserie sur la planche de bord, ce qui ajoute un peu de gaieté à l’ambiance générale dominée par le noir. Comme dans la 500L, les sièges ne sont pas très confortables et le faux cuir est de piètre qualité. Les audiophiles seront déçus, car la qualité de la chaîne audio est sous la moyenne. Parmi les bons points, citons l’écran tactile, les commandes bien disposées. Un détail qui m’a aussi plu lorsqu’on active ou désactive une fonction comme le système Stop and Start ou le mode Sport : les réglages demeurent tant et aussi longtemps qu’on ne les change pas. Ils ne reviennent pas à leur position initiale à chaque démarrage.

Deux mauvais moteurs

Sous le capot, c’est la grande déception. Vous avez le choix de deux moteurs et aucun ne fait réellement un bon travail. Le 4-cylindres de 1,4 litre turbo peine à l’ouvrage et est associé à une boîte manuelle rugueuse qui n’est pas à sa place dans ce genre de véhicule. L’autre version utilise un 4-cylindres de 2,4 litres qui annonce 180 chevaux, mais qui semble être capable d’en livrer 150 au maximum. Il est jumelé avec une affreuse boîte automatique ZF à neuf rapports qui donne des coups et semble toujours fonctionner à coups de pied dans le c… Finalement, le système quatre roues motrices à la demande est plus décoratif que réellement efficace.

Une transmission déficiente

Au départ, précisons que la version à deux roues motrices avec roues motrices n’est d’aucun intérêt. La puissance du moteur est celle d’une souris asthmatique, la boîte est mauvaise et la direction, approximative. Vous allez sérieusement vous emmerder. Reste la version à quatre roues motrices avec le moteur 2,4 litres. Toutefois, ce moteur est malheureusement livré avec la très imparfaite boîte ZF à neuf rapports qui a causé bien des maux de tête à FCA et Acura, qui ont le même fournisseur. À bord des modèles à quatre roues motrices, la direction est trop assistée et si habituellement le mode Sport corrige la situation, dans ce cas-ci, il durcit la direction sans la rendre plus précise. La boîte ZF est saccadée, donne des coups entre les rapports et le neuvième rapport n’est pratiquement jamais en fonction. À plus de 115 km/h, vous sentirez des craquements dans le châssis et si la tenue de route est meilleure avec les roues de 18 pouces, le confort en souffre. Mieux vaut prendre les roues de 17 pouces.

Conclusion

Non seulement le 500X n’est pas réellement intéressant, mais en plus il est cher. Le dernier modèle d’essai mis à notre disposition dépassait les 38 000 $, indécent pour un véhicule aussi ordinaire. Pour 10 000 $ de moins, vous aurez un Honda HR-V, un Nissan Qashqai, un Nissan Juke. En fait, n’importe quoi dans cette catégorie devance le 500X.

Forces

Visuellement réussi

Habitabilité intéressante

Tenue de route correcte

 

Faiblesses

Mauvais moteurs

Mauvaise transmission

Qualité générale de l’habitacle perfectible

 

Fiche Technique

Prix 23 245 à 31 740 $ t&p 1 795 $

LA COTE VERTE MOTEUR L4 DE 1,4 L TURBO (SOURCE ÉnerGuide)
CONSOMMATION (100 km)  ville 9,5 L, route 7,1 L • CONSOMMATION ANNUELLE 1 428 L, 1 714 $  • INDICE D’OCTANE  87  • ÉMISSIONS POLLUANTES (CO2) 3 284 kg/an

NOUVEAUTÉS EN 2018

Version Pop maintenant disponible en 4RM, nouvelle génération de radios Uconnect 7.0

 

FICHE D’IDENTITÉ

 

VERSION(S)  VUS 5 portes 5 places 2AV/4RM Pop, Sport, Trekking, Lounge

GÉNÉRATIONS 1ère 2016 ACTUELLE  2016

CONSTRUCTION Melfi, Italie

COUSSINS GONFLABLES 7 (frontaux, genoux conducteur, latéraux avant, rideaux latéraux)

CONCURRENCE CATÉGORIE Multisegments urbains Chevrolet Trax, Fiat 500L, Ford Ecosport, Honda HR-V, Jeep Compass / Renegade, Kia Soul, Mazda CX-3, Mitsubishi RVR / Eclipse Cross, Nissan Juke / Qashqai, Subaru Crosstrek, Toyota CH-R

 

AU QUOTIDIEN

 

COLLISION FRONTALE 5/5 LATÉRALE 5/5

VENTES EN 2016 AU QUÉBEC 150 (-27,5%)  AU CANADA 766 (+25,8%)

DÉPRÉCIATION (%) 37,8 (2 ans)

RAPPELS  (2016-2017) 2

 COTE DE FIABILITÉ ND

 

CONNECTIVITÉ ET MULTIMÉDIA (certains en option et/ou peuvent requérir un abonnement)

AUDIO Uconnect 7.0 Apple CarPlay et Android Auto, prise USB, SiriusXM

NAVIGATION/INTERNET Uconnect NAV, navigation GPS

CONNEXION TÉLÉPHONIQUE Bluetooth avec reconnaissance vocale

 

+ MOTEUR(S)

 

(2AV POP, SPORT, TREKKING) L4 1,4 L SACT turbo

PUISSANCE 160 ch à 5 500 tr/min

COUPLE184 lb-pi de 2 500 à 4 000 tr/min

RAPPORT POIDS/PUISSANCE 8,4 kg/ch

BOÎTE(S) DE VITESSES manuelle à 6 rapports

PERFORMANCES 0-100 km/h 9,1 s

REPRISE 80-115 km/h 12,5 s

FREINAGE 100-0 km/h 39,6 m

NIVEAU SONORE À 100 km/h ND

VITESSE MAXIMALE 180 km/h (est.)

 

(2AV/4RM POP, SPORT, TREKKING, LOUNGE) L4 2,4 L DACT

PUISSANCE 180 ch à 6 400 tr/min

COUPLE 175 lb-pi à 3 900 tr/min

RAPPORT POIDS/PUISSANCE 2AV 7,8 kg/ch 4RM 8,3 kg/ch

BOITE(S) DE VITESSES automatique à 9 rapports avec mode manuel

PERFORMANCES 0 à 100 km/h 8,6 s

REPRISE 80-115 km/h 5,7 s

FREINAGE 100-0 km/h 40,2 m

VITESSE MAXIMALE  190 km/h

CONSOMMATION (100 km) 2AV ville 10,7 L, route 7,7 L 4RM ville 11,0 L, route 8,0 L (octane 87)

ANNUELLE 2AV 1 581 L, 1 897 $ 4RM 1 649 L, 1 979 $

ÉMISSIONS DE CO2 2AV 3 636 kg/an 4RM 3 793 kg/an

 

 

+ AUTRES COMPOSANTS

 

SÉCURITÉ ACTIVE (certains en option) Fonction antiretournement, avertisseurs d’obstacle latéral et arrière, assistance au maintien de voie et en cas de collision imminente, essuie-glaces adaptatifs, aide au départ en pente

SUSPENSION avant/arrière indépendante /semi-indépendante

FREINS avant/arrière disques

DIRECTION à crémaillère, assistée électriquement

PNEUS Pop P215/60R16 Sport/Trekking/Lounge 2AV P215/55R17 4RM P215/60R17 Trekking Plus P225/45R18

 

+DIMENSIONS

 

EMPATTEMENT 2 570 mm

LONGUEUR 4 248 mm  Trekking 4 273 mm

LARGEUR 1 796 mm, 2 025 mm (incl. rétro.)

HAUTEUR 2AV 1 602 mm 4RM 1 617 mm

POIDS 2AV 1.4 1 356 kg 2.4 1 417 kg 4RM 1 499 kg

RÉPARTITION DU POIDS AV/ARR (%) ND

DIAMÈTRE DE BRAQUAGE 11,1 m

COFFRE 350 L, 560 L (modulable), 910 L  (sièges abaissés)

RÉSERVOIR DE CARBURANT 48 L

CAPACITÉ DE REMORQUAGE non recommandé

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des