Ford Edge ST – Contre-emploi

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette
Ford Edge ST – Contre-emploi

Au moment ou Ford remet en question la viabilité de son Edge au cours des prochaines années, la division ST a concocté l’an dernier une première version ST du populaire VUS. La division ST de Ford a vu le jour pour ajouter de la performance à des voitures aux performances plus modestes comme la Focus ou la Fiesta. Les modèles ST (Street Technology) amenaient un côté sport apprécié. Toutefois, Ford a rapidement éliminé tout ce qui s’appelle voiture de son catalogue à l’exception de la Mustang qui avait déjà plusieurs versions très sportives et n’avaient pas besoin d’une version ST.  Ford s’est donc rabattu sur les camions.

Erreur sur la personne

Transporter cette façon de faire sur un camion va à l’encontre de la logique. C’est un peu comme si un bon matin, l’entraîneur d’un lutteur Sumo décidait de faire de ce dernier un coureur de 100 mètres. Génétiquement, cela ne fonctionnera jamais. C’est un peu le même principe avec le Edge ST ou le plus gros Explorer ST. Bien sûr, vous pouvez ajouter de la puissance au moteur, raidir et recalibrer la suspension, abaisser la garde au sol. La réalité demeure la même, vous prenez comme ingrédient de base un lutteur de Sumo. Cela dit, le résultat n’est pas mauvais, mais la nature même du véhicule élimine tous les efforts du constructeur pour lui procurer des sensations sportives. Le moteur V6 2,7 litres ne manque pas de cran avec des 335 chevaux et 380 lb-pi de couple, mais la direction manque de communion avec la route. On se sent constamment obliger de corriger au volant et l’ensemble des réflexes plus rapide que l’on a voulu introduire dans ce modèle est ralenti par le poids du véhicule. Bref, vous avez beau entraîner un lutteur de Sumo à courir le 100 mètres, vous ne ferez jamais de lui un coureur de 100 mètres.

Intérieur un peu austère

L’habitacle est austère et tapissé de noir. La version ST comporte des sièges haut de gamme graver du logo ST. Ces derniers sont chauffants et ventilés. L’assise est confortable, mais la position de conduite trop haute. Le système Sync 3 de Ford fonctionne très bien et 5 personnes trouveront de l’espace dans la cabine qui se double d’un espace cargo généreux. Il y a beaucoup de plastique noir dur dans la cabine, surtout dans les modèles de base. Ford a tout de même pris soin de rembourrer la partie supérieure du tableau de bord, les panneaux de porte et les accoudoirs, ce qui donne une meilleure impression de qualité à la cabine.  Le plancher bas et la grande ouverture des portes offrent un accès facile à l’intérieur.

Expérience de conduite silencieuse

Malgré tout, ce que nous avons mentionné plus haut, notre expérience de conduite au volant du Ford Edge ST, n’était pas désagréable. Nous constatons simplement que tous les efforts et l’argent investi pour en faire un véhicule plus sportif ne donnent pas les résultats escomptés. Le modèle que nous avons préféré est le SEL 4RM avec le moteur 2 litres qui offre 250 chevaux et 275 lb-pi de couple. Il coûte 10 000 $ de moins que la version ST offre une conduite tout aussi silencieuse, le même espace passager pour environ 40 000$.

Conclusion

En deux mots, l’idée de mettre de la performance n’est pas nouvelle, mais si vous voulez de la performance et de la conduite nerveuse, allez chercher une voiture sport, pas un camion. Dans le cas du Edge c’est de l’argent mal placé.

Forces

Conduite silencieuse

Bon espace intérieur

Accès facile

Faiblesses

Position de conduite trop haute

Direction sans vie

Son moteur trop discret

 

 

Partager cet article