Hyundai Élantra GT N-Line – Une bonne idée

Hyundai Élantra GT N-Line – Une bonne idée

Il semble que le tempérament sportif soit à l’honneur chez de plus en plus de constructeurs. C’est maintenant au tour de Hyundai d’y aller d’une nouvelle famille de produits baptiser N-Line. Ce ne sont pas des moutures extrêmes comme les modèles N avec la Veloster. Mais plutôt une voiture plus sportive. C’est un peu comme si le modèle N représente la Ligue nationale de hockey et les modèles N-Line la ligue junior majeure. Nous ne parlons du même calibre, maison sent tout de même une bonne différence avec le modèle régulier. BMW offre un peu la même approche avec les modèles M Performance qui se situent sous les véritables modèles M. Le premier véhicule à recevoir ce traitement chez Hyundai est l’Elantra GT N-Line. Ce modèle se pare d’éléments de design sportif et un surplus de puissance du groupe motopropulseur.

Un style européen

Le style s’inspire directement du modèle européen l’I30 N. On note à l’avant un becquet inférieur qui donne une allure très sportive, mais joue aussi un rôle concret en améliorant l’efficacité aérodynamique qui se marie très bien avec la calandre en cascade argentée. Sur le côté, des rétroviseurs avec clignotants intégrés, des emblèmes N Line, des jantes N Line 18 pouces et des pneus été Michelin Pilot Sport 4 225/40 R18 modifient le profil de la voiture (les pneus été ne sont disponibles qu’avec la boîte de vitesses manuelle). À l’arrière, le dessin des pare-chocs accentue encore le thème N. Un modèle qui a fière allure.

Intérieur plus luxueux

Avec un prix de départ à un peu plus de 27 000 allant jusqu’à 30 000 pour une version Ultimate. Le N-line offre plus d’équipement. Vous avez droit de série à un volant sport perforé, gainé de cuir et doté de rayons métalliques, des sièges sport en cuir N Line avec logo N, un sélecteur de vitesse N Line avec accents métalliques et du cuir. Pour ajouter au style plus sportif Hyundai a aussi ajouté des coutures et des accents rouges qui distinguent la N Line de la Elantra GT régulière tout comme les sièges sport plus moulants N-Line dotés de surfaces en cuir chauffant, de logos N, de coutures contrastées rouges et de traversins latéraux. Ils maintiennent également le conducteur à l’aise avec l’appui lombaire à réglage électrique et les coussins de siège extensibles. Si vous allez piger dans le groupe d’options, vous avez le système d’infodivertissement AVN 5.0 de Hyundai. Ce système comporte un processeur rapide pour une plus grande réactivité, ainsi qu’un écran de huit pouces. AVN 5.0 inclut également HERE HD Traffic (sans abonnement), une vue plongeante dans les cartes de navigation et permet aux conducteurs d’obtenir des informations sur le trafic et les incidents sans jamais payer un abonnement via HD Radio. Parmi les autres options vous avez le toit panoramique, les sièges ventilés, un système audio Infinity avec sept haut-parleurs incluant un caisson de graves (supprime le plancher cargo à deux étages), un chargeur sans fil, un régulateur de vitesse intelligent avec arrêt/démarrage du moteur, l’aide au maintien de la voie et un rétroviseur à atténuation automatique avec Blue Link et HomeLink.

Une puissance de bon aloi

Sans être un foudre de guerre, le N-Line offre ce surplus de puissance qui rend la conduite plus amusante. Hyundai est aller chercher dans sa boîte à outils le moteur 1,6 litre turbo que l’on a vu dans le Tucson, Veloster et autres modèles de la famille. Il offre 201 chevaux et 195 lb-pi de couple. Il vient encore une boîte manuelle de série ou une boîte DSG à sept rapports en option qui équipait notre modèle d’essai. Le passage des vitesses est rapide et vous arriverez à 100 km/h en sept secondes environ.

Réalité augmentée

Au volant, nous réalisons rapidement que nous sommes dans une Elantra, mais avec un petit quelque chose de différent, l’expérience de conduite est améliorée avec de nouvelles suspensions et réglages de la direction, de nouveaux supports de groupe motopropulseur et des pneus plus performants. De plus, la suspension arrière indépendante multibras de l’Elantra GT N Line dotée de disques de frein avant et arrière plus grands améliore le les performances de conduite. Hyundai a aussi travaillé sur l’insonorisation en offrant un habitacle silencieux. On sent l’influence du modèle i30 européen. Le châssis dans son ensemble est plus dynamique, plus rigide, aucune trace de bruits parasites dans la coque et la direction répond mieux et plus rapidement. Entendons-nous, il ne s’agit d’une sportive, mais cette N-Line a fait un stage prolongé à l’école de bonne conduite et on sent le travail qui a été fait pour en faire un véhicule qu’il fait bon conduire. Mais quelques chevaux de plus seraient les bienvenus. Et prenant pour acquis que le modèle N du Velosters est à 275 chevaux et le N-Line à 201, on pourrait ramener ce dernier à 230 pour faire juste mesure.

Conclusion

Si vous avez un œil sur le modèle Elantra et que vous avez quelques dollars de plus dans votre porte-monnaie, la version GT N-Line est de loin la plus intéressante, vous ne serez pas surpris d’apprendre que c’est aussi la plus chère, mais pour ce que vous obtenez en retour l’offre demeure réaliste.

Forces

Bon rapport prix/équipement

Conduite inspirante

Cabine silencieuse

Une des meilleures garanties de son segment

Faiblesses

Comportement encore un peu sage pour un sportive

Moteur manque un peu de caractère

 

Poster un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des