Hyundai Tucson 2018: Belle maturité

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette
Hyundai Tucson 2018:  Belle maturité
2017 Tucson

Le Tucson a présenté sa troisième génération en 2016 en démontrant un sérieux encore jamais vu dans sa fabrication. Hyundai montre avec ce modèle qu’elle compte bien se battre avec les meilleurs. Si les ventes, autrefois discrétionnaires, ne sont pas encore au pair avec les bonzes de la catégorie comme le Toyota RAV4, le Honda CR-V ou le Ford Escape, elles sont maintenant comparables à celles d’un Mazda CX-5 et assorties d’une garantie qui en fait réfléchir plus d’un.

Plus joli

Nous sommes loin du dessin imparfait de la première génération. Le Tucson actuel est musclé, élancé et bien proportionné. La plus récente calandre n’est pas sans rappeler celle d’Audi. Les ailes sont larges et les angles, proéminents, autres traits de caractère très populaires dans beaucoup d’utilitaires au cours des dernières années. De profil, la ceinture de caisse est élevée pour accentuer le côté sportif. Vous avez aussi droit, sur la liste des options, à un toit panoramique, et il faut mentionner des couleurs comme le bleu et le rouge qui donnent plus de choix aux acheteurs, qui sont généralement contraints de prendre un utilitaire gris, blanc ou noir.

Bon rapport qualité/prix

Pour un véhicule vendu à un prix accessible, le Tucson arrive bien équipé. Les modèles avec sièges en tissu offrent un revêtement antitaches qui résiste aux odeurs et réduit l’électricité statique. Les passagers arrière ont droit à une bouche d’aération de série. Toutefois, il faudra débourser un supplément pour l’Apple CarPlay ou l’Android Auto. L’ambiance générale est attrayante et le tableau de bord, fonctionnel avec un écran de huit pouces, des ports USB bien disposés, un démarrage à bouton poussoir et une caméra de recul. À l’exception du modèle de base, vous avez aussi droit à des sièges arrière chauffants et au hayon mains libres. Vous trouverez sur la version Ultimate le freinage autonome d’urgence avec détection de piétons, l’avertissement de changement de voie et les projecteurs HID.

Petit moulin

Vous avez le choix entre deux moteurs. La version de base utilise un 4-cylindres atmosphérique de deux litres développant 164 chevaux. Il est couplé exclusivement à une boîte automatique à six rapports et est disponible en deux ou quatre roues motrices. Ceux qui veulent plus de puissance vont se tourner vers un moteur plus petit. Les versions haut de gamme comprennent un moteur 1,6 litre turbo de 175 chevaux avec un couple généreux de 195 livres-pieds qui permet d’obtenir la puissance à bas régime. Ce moteur s’accompagne d’une boîte double embrayage à sept rapports et d’une transmission intégrale de série.

Il manque un bon moteur

Le choix mécanique nous laisse encore perplexe. Il est clair que le meilleur moteur est celui qui se trouve dans les versions les plus chères. Le petit 1,6-litre turbo fait du bon travail, mais si le véhicule est chargé, c’est un peu juste et la capacité de remorquage est ridicule. Pour le moteur deux litres, ce n’est pas l’idéal. Je comprends mal cette décision de Hyundai, qui possède déjà dans sa boîte à outils un 4-cylindres 2,4 litres qui se trouve dans la Sonata. Il ferait un bien meilleur travail comme mécanique de base. Pour ce qui est de la mécanique plus puissante, le 2.0T qui équipe le Santa Fe peut remorquer 1590 kilos et génère une force de 240 chevaux. Cela dit, la conduite est plaisante, la transmission intégrale, efficace, et la tenue de route, très correcte. Vous devez toutefois rouler allégé, car ces petits moteurs doivent déjà traîner tout près de deux tonnes en version quatre roues motrices. Ils auront peine à prendre en charge quatre passagers et leurs bagages et presque rien en remorquage.

Conclusion

Offrant une qualité qui est en hausse avec chaque nouveau modèle, une finition plus sérieuse et des technologies de pointe, le Tucson n’a rien à envier à la concurrence à ce chapitre. Le calibre est de niveau international sur tous les plans. Il reste un point à régler, celui des moteurs. Ils n’établissent pas la communion parfaite avec le véhicule. Nous comprenons que l’économie de carburant est au cœur des préoccupations, mais trop, c’est comme pas assez, et ici, ce n’est pas tout à fait assez.

 

Forces

Ligne réussie
Confort de roulement
Qualité de construction
Garantie 5 ans

Faiblesses

Moteurs un peu justes
Faible capacité de remorquage

Consommation plus élevée que la moyenne

 

Fiche Technique

Prix 24 999 à 38 699 $ t&p 1 805 $

LA COTE VERTE MOTEUR L4 DE 2,0 L  (SOURCE ÉnerGuide)
CONSOMMATION (100 km) 2AV ville 10,1 L, route 7,8 L 4RM ville 11,0 L route 9,1 L • CONSOMMATION ANNUELLE 2AV  1 530 L, 1 836 $ 4RM 1 734 L, 2 081 $ • INDICE D’OCTANE  87  • ÉMISSIONS POLLUANTES (CO2)  2AV 3 519 kg/an 4RM 3 988 kg/an

NOUVEAUTÉS EN 2018

Aucun changement majeur

 

FICHE D’IDENTITÉ

 

VERSION(S)  VUS 5portes 5 places 2AV/4RM 2.0 Base, 2.0 Premium, 2.0 SE 4RM 2.0 Luxe, 1.6 SE, 1.6 Limited, 1.6 Ultimate

GÉNÉRATIONS 1ère 2005 ACTUELLE 2016

CONSTRUCTION Ulsan, Corée du Sud

COUSSINS GONFLABLES 6 (frontaux, latéraux avant, rideaux  latéraux)

CONCURRENCE CATÉGORIE Multisegments compacts Chevrolet Equinox, Ford Escape, Dodge Journey, GMC Terrain, Honda CR-V, Kia Sportage, Jeep Cherokee, Mazda CX-5, Mitsubishi Outlander, Nissan Rogue, Subaru Forester / Outback, Toyota RAV4, Volkswagen Tiguan

 

AU QUOTIDIEN

 

COLLISION FRONTALE 5/5 LATÉRALE 5/5

VENTES EN 2016 AU QUÉBEC 6 498 (+37%)  AU CANADA 23 789 (+45,4%)

DÉPRÉCIATION (%) 30,5 (3 ans)

RAPPELS (2012 à 2015) 1 (2016-2017) 3

COTE DE FIABILITÉ 4/5

 

CONNECTIVITÉ ET MULTIMÉDIA (certains en option et/ou peuvent requérir un abonnement)

AUDIO CD, MP3, siriusXM, Android Auto, Apple CarPlay, prises iPod, USB et auxiliaire

NAVIGATION/INTERNET Navigation

CONNEXION TÉLÉPHONIQUE Bluetooth

 

+ MOTEUR(S)

 

(2.0) L4 2,0 L DACT

PUISSANCE 164 ch à 6 200 tr/min

COUPLE 151 lb-pi à 4 000 tr/min

RAPPORT POIDS/PUISSANCE 2AV  9,2 à 9,5 kg/ch 4RM 9,6 à 10,0 kg/ch

BOÎTE(S) DE VITESSES automatique à 6 rapports avec mode manuel

PERFORMANCES 0-100 km/h 9,9 s (est.)

VITESSE MAXIMALE 180 km/h (est.)

 

 

(1.6T) L4 1,6 L DACT turbo

PUISSANCE 175 ch à 5 500 tr/min
COUPLE 195 lb-pi de 1 500 à 4 500 tr/min

RAPPORT POIDS/PUISSANCE 9,1 à 9,6 kg/ch

BOÎTE(S) DE VITESSES manuelle robotisée à 7 rapports

PERFORMANCES 0-100 km/h 8,0 s

REPRISE 80-115 km/h 6,2 s

FREINAGE 100-0 km/h 43,6 m

NIVEAU SONORE À 100 km/h ND

VITESSE MAXIMALE 180 km/h

CONSOMMATION (100 km) ville 9,9 L, route 8,4 L (octane 87)

ANNUELLE  1 564 L, 1 877 $

ÉMISSIONS DE CO2  3 597 kg/an

 

+ AUTRES COMPOSANTS

 

SÉCURITÉ ACTIVE ADDITIONNELLE (certains en option) assistance au départ en pente et contrôle de freinage en descente, freinage d’urgence autonome, avertisseur d’obstacle latéral et arrière, avertisseur de sortie de voie et assistance lors d’un changement de voie, sonar de stationnement arrière, caméra de recul

SUSPENSION avant/arrière indépendante

FREINS avant/arrière disques

DIRECTION à crémaillère, assistée électriquement

PNEUS 2.0 P225/60R17 1.6T P245/45R19

 

+DIMENSIONS

 

EMPATTEMENT 2 670 mm

LONGUEUR  4 475 mm

LARGEUR 1 850 mm

HAUTEUR  1 650 mm

POIDS 1.6T 1 587 à 1 683 kg 2.0 2AV 1 508 à 1560 kg 4RM 1 583 à 1 634 kg
RÉPARTITION DU POIDS AV/ARR (%) ND

DIAMÈTRE DE BRAQUAGE 10,6 m

COFFRE 877 L, 1 754 L (sièges abaissés)

RÉSERVOIR DE CARBURANT 62 L

CAPACITÉ DE REMORQUAGE 680 kg

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des