La marque Cadillac voit le jour un 22 août

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette
La marque Cadillac voit le jour un 22 août

C’est le 22 août 1902 que la compagnie Cadillac a vu le jour. Henry Martin Leland et d’anciens partenaires financiers d’Henry Ford formèrent la Cadillac Automobile Company après une tentative infructueuse d’établir la Henry Ford Company et devinrent rapidement l’un des plus grands constructeurs automobiles américains. Le nom de la s’inspire d’Antoine de la Mothe Cadillac, fondateur de la ville de Détroit, au Michigan. La crête de Cadillac est basée sur ses armoiries.

Voici la petite histoire pas banale de Henri Martyn Leland

Celui qui est le fondateur tour à tour de Cadillac puis de Lincoln est né tout près de chez nous à Danville dans le Vermont, le 16 février 1843. Son père, un quaker républicain était conducteur de chariot couvert à huit chevaux qui faisait le trajet Boston-Montréal. Après s’être vu refusé l’entrée dans l’armée américaine pour la guerre de sécession (il était considéré trop jeune à 18 ans) Leland travail pour une compagnie d’armement, chez Colt et finalement chez Browne & Sharpe, un célèbre fabricant d’outils dans le Rhode Island. Leland est un maniaque de précision et devient vite un consultant pour la compagnie qui l’envoie à Détroit en 1890. Leland fonde avec deux associés (Robert C. Faulconer et Charles H. Norton) la Leland Faulconer & Norton company, une société de conception et de fabrication de machines-outils spécialisées (tours, rectifieuses, machines à riveter, à moudre le grain, à couper le métal …) Très rapidement, Leland devient consultant pour des constructeurs automobiles. Il va concevoir les bicyclettes Pierce et fabriqué une boîte de vitesse plus silencieuse pour la Curved Dash de Olds. Très satisfait du résultat, Olds passe une commande pour 2000 moteurs que Leland va entièrement concevoir.

 

En 1902, deux industriels, William M. Murphy et Lemuel W. Bowen se présentent chez Leland et demande conseil à ce dernier pour liquider leur société, la Henry Ford Company, car ce dernier vient de partir. Leland visite l’usine et découvre une opportunité en or de fabriquer sa propre voiture. Cadillac, baptisé en l’honneur du fondateur de la ville de Détroit Antoine de la Mothe Cadillac, voit le jour le 22 août 1902 avec un moteur qu’il fabrique déjà pour Olds mais avec une puissance qui passe de 4 à 10 chevaux et un châssis que possède déjà la compagnie laisser derrière par Henry Ford.  Leland qui était seulement consultant pour Cadillac à ses débuts devient en novembre 1905 directeur général de la marque. Le succès est tellement grand que Cadillac doit refuser 1 500 commandes dès sa première année de production. Ce succès attire l’œil de William Durant qui a fondé GM en 1908 et possède déjà Buick et Oldsmomile. Il offre à Martin Leland et son fils Wilfrid [qui sera le négociateur de la transaction] de racheter Cadillac pour le mettre dans le giron de GM. Le 29 juillet 1909 après avoir allongé un chèque de 5,7 millions de dollars, Cadillac passe aux mains de GM, mais Leland et son fils continuent de diriger la firme. Rapidement, Cadillac atteint une réputation internationale pour la précision de ses mécaniques et en introduisant en 1914 un moteur V8 qui fera école. 20 000 exemplaires de la Cadillac Type 51 sont vendus en 1915 et le gouvernement américain demande à Leland de le produire sous une forme modifiée comme moteur d’avion, qui est baptisé « Liberty ». Mais William Crapo Durant, le président de la GM ne souhaite pas que sa division se convertisse à cette production. Ce désaccord entraîne la démission des Leland en juin 1917. Il ouvre une usine où il construit les moteurs d’avions pour l’effort de guerre. Il fonde la marque Lincoln en 1917 en l’honneur du président américain Abraham Lincoln, premier homme pour qui Leland a voté. À la fin de la guerre, Lincoln commence la fabrication de voitures, la Lincoln L (L pour Leland) qui se vend 5 000$ une fortune pour l’époque. La reconversion de l’usine, la crise financière et la faible diffusion de ses modèles de luxe rendent la santé financière de la marque très précaire. Leland devra procéder à des refinancements qui se voient refuser par une partie des actionnaires. Leland doit donc trouver un repreneur et le seul assez fortuné à cette époque est Henry Ford qui rachète Lincoln le 4 février 1922.

Henry Leland reste président de la société et Edsel Ford devient vice-président. Mais la mise en œuvre des méthodes de Ford apparaît comme une ingérence insupportable pour Leland. Le 13 juin 1922, il démissionne et prend sa retraite. Henry Martyn Leland s’éteint à Détroit, le 26 mars 1932 à l’âge de 89 ans.

 

 

 

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Pierre Desrosiers Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Pierre Desrosiers
Invité
Pierre Desrosiers

WoW quel belles autos.
Je me demande s’il n’y a pas eu un erreur avec la convertible 1953
Ça ne me semble pas la bonne année