L’Alfa Roméo 4C coupé n’est plus

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette
L’Alfa Roméo 4C coupé n’est plus

L’aventure a commencé en 2015 et se termine trois ans plus tard. L’Alfa Roméo 4C coupé ne reviendra pas en 2019. C’est le responsable des produits de la marque Danny Pritt qui en a fait l’annonce au site américain MotorAuthority. C’est vrai que les ventes ont toujours été discrètes pour ne pas dire décevantes. En trois ans, Alfa a réussi à vendre seulement 1 652 exemplaires aux États-Unis. L’an dernier 17 modèles 4C ont trouvé preneurs au Québec et seulement 62 pour le Canada. La seule bonne nouvelle dans cette histoire tient au fait qu’Alfa Roméo a laissé savoir que le modèle décapotable demeure au catalogue pour le moment, mais pour combien de temps ?

Cette décision ne touche pour l’instant que les Américains, mais il se pourrait bien qu’Alfa Romeo élimine également la voiture en Europe où elle fait face aux mêmes résultats de ventes. Même si la 4C offre un certain plaisir de conduire sur un circuit, son inconfort et son manque d’insonorisation sont invivables au quotidien. Il faut aussi mentionner que le prix demandé est proche de celui d’une 718 Boxster ou Cayman chez Porsche qui offrent à la fois une meilleure performance, un plus grand confort et une conduite agréable au quotidien. D’ailleurs, il se vend près de 10 Porsche Boxster pour une Alfa Roméo 4C. La relance d’Alfa Roméo devra passer par d’autres modèles. Les amateurs de conduite sportive pourront se rabattre sur une version deux portes de la Giulia prévue selon les plans de FCA d’ici un an avec une version hybride sport qui frôlera les 600 chevaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
jean Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
jean
Invité
jean

Et on n’a même pas parlé de la fiabilité et de la qualité de fabrication v.s Porsche. Triste mais incontournable réalité.

jean
Invité
jean

Une autre réalisation bâclée de FCA. Pas une grosse perte. Comparé aux Porsches similaires c’est un »truck ». Espérons plus de succès pour les autres modèles de cette marque historiquement prestigieuse(sauf les années 80/90/2000