Le 15 décembre 1896 – Un brevet pour un buggy à moteur

Le 15 décembre 1896 – Un brevet pour un buggy à moteur

Le gouvernement américain a attribué le brevet n ° 573 174 à l’inventeur Stephen M. Balzer, un immigrant Hongrois arrivé aux États-Unis en 1870, qui vivait à New York. Il reçu ce brevet pour un buggy à moteur qu’il avait construit deux ans plus tôt. Balzer n’a jamais fabriqué en série aucune de ses voitures, mais son véhicule “expérimental” a été l’une des premières automobiles en service à avoir été construite aux États-Unis. Aujourd’hui, la voiture Balzer est exposée au musée Smithsonian à Washington, DC. Il s’agissait de la première voiture à essence de la collection du musée.

En 1894, Balzer travaillait dans la fabrication de machines le jour. La nuit, il construisait une voiture à combustion interne qui, espérait-il, le rendrait célèbre. La voiture Balzer avait un moteur rotatif à trois cylindres refroidi par air, une conception très avancée pour l’époque. Ce moteur était à l’origine destiné à être placé dans un petit avion. Il s’est finalement retrouvé dans un petit Buggy ouvert qui ressemblait un peu à un banc de parc tenu en hauteur par quatre pneus. Contrairement aux autres voitures de l’époque, les roues arrière du Balzer étaient beaucoup plus grandes que ses roues avant: elles mesuraient respectivement 28 et 18 pouces. Cette bizarrerie de conception a permis à la voiture de conserver sa traction et sa maniabilité. (Certains tracteurs modernes utilisent encore cette configuration de roue.) Bien que sa voiture ne puisse pas dépasser 4 milles à l’heure, les officiers de police de la ville de New York ont ​​insisté pour que Balzer soit accompagné sur ses essais par un assistant qui marchait devant le véhicule, avertissant les piétons en agitant un drapeau rouge.

 

Poster un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des