Le grand patron de FCA meurt à 66 ans

Le grand patron de FCA meurt à 66 ans

L’Italo-Canadien Sergio Marchionne s’est éteint durant la nuit à 66 ans dans un hôpital de Suisse, suite à des complications pour une opération à l’épaule. Cet enfant des Abruzzes comme  aimait le souligné les Italiens avait 66 ans. Marchionne est arrivé au Canada et a étudié en droit à Toronto ainsi qu’en économie à l’université de Windsor. Il devient docteur en droit du commerce et est nommé procureur légal en 1987. C’est en 2002, alors qu’il est nommé directeur général du groupe SGS de Genève, en Suisse qu’il se rapproche du monde automobile. Reconnu comme grand financier, Marchionne a pour mission de redresser les finances de ce groupe. Ce qu’il a accompli en moins de deux ans. Ce groupe est une filiale du Holding de Fiat. Suite à ce redressement, on offre un poste à Marchionne sur le conseil d’administration du groupe en 2003. En 14 ans chez FCA, Sergio Marchionne a réinventé Fiat, premier employeur privé du pays, d’abord en redressant l’entreprise, puis en l’alliant en 2009 à l’américain Chrysler. Il a réussi un coup de maître en rachetant une grande partie de Chrysler sans dépenser un sou et a créé de la richesse là où il n’y en avait pas. En achetant au rabais Chrysler suite à la mise en faillite, Marchionne profite de la reprise américaine pour éponger le déficit de Fiat. Fiat acquiert ensuite la totalité du capital du groupe américain le 1er janvier 2014 et la marque devient FCA. Avec le départ de M. Marchionne, Ferrari perd son sauveur qui a fait bondir les parts de la 155 % depuis son entrée en Bourse à Wall Street. C’est le Britannique Mike Manley, le patron de Jeep, qui reprend les rênes de FCA. Ce Britannique discret arrivé à la tête de Jeep en 2009 en a fait le joyau du groupe. À elle seule, la division Jeep représente 70 % des profits de FCA

 

 

 

 

 

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Jacques Hebertalain ouellette Auteurs de commentaires récents
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
alain ouellette
Invité
alain ouellette

Trop jeune pour partir, la perte d’un brillant homme

Jacques Hebert
Invité
Jacques Hebert

@ Benoit, merci pour les infos , je suis un Mopar boy’s