Lexus IS (2011-2016)

Lexus IS (2011-2016)

La marque luxueuse de Toyota a voulu s’attaquer à nulle autre que la BMW de Série 3 à la fin du siècle dernier. C’est à ce moment même qu’est apparue la Lexus IS 300, une berline – elle sera également proposée en version SportCross – qui reproduisait tant bien que mal le modèle bavarois, c’est-à-dire des roues motrices arrière, une mécanique 6-en-ligne et un agrément de conduite certain. Toutefois, la première du nom n’a pas réussi à s’imposer face à la BMW. La génération suivante a troqué le 6-en-ligne pour un tandem de motorisations V6, le plus intéressant étant bien entendu le bloc de 3,5 litres avec sa puissance de 306 chevaux. Malheureusement pour les adeptes de la boîte manuelle, Lexus va limiter sa disponibilité à l’autre V6, mais celui-ci s’avère moins dynamique. Sans surprise, les versions à deux roues motrices ne sont pas idéales pour la saison froide, le système antipatinage du géant nippon étant trop intrusif. Il est préférable d’opter pour une IS à quatre roues motrices. Il ne faudrait surtout pas omettre de parler du monstre de la gamme IS, la tonitruante IS F apparue en 2009. Celle-ci fait appel à un V8 de cinq litres de 416 chevaux et à une boîte automatique à huit rapports en plus de confier sa motricité au train arrière seulement. Cette berline sport avait comme cible la BMW M3 et on peut dire que l’exercice s’est avéré une agréable surprise même si la voiture devait s’avouer vaincue face à sa rivale germanique. La refonte du modèle en 2015 lui a fait le plus grand bien : le design et le comportement général du modèle se sont grandement améliorés. Si votre budget vous le permet, il est à inscrire sur votre liste. Malgré son infériorité face aux rivales allemandes – ceci concerne surtout le modèle précédent –, la Lexus IS se veut une option franchement plus fiable que la moyenne du segment. Ce détail pourrait se révéler payant à long terme.

Rappels

  • Les concessionnaires doivent installer des écrous de fixation des bras d’essuie-glace améliorés. (2012)
  • Les boulons utilisés pour fixer le carter et le pignon de l’engrenage de distribution pourraient se desserrer. (2011)

À surveiller

Rien à signaler

Fiche technique

LEXUS IS 250/ 350 (2011-2016) (F) (2011-2014)

V6 2,5 L DACT (2011-2015) (2RM/4RM IS 250, CABRIO)

204 CH À 6400 TR/MIN | COUPLE : 185 LB-PI À 4800 TR/MIN

TRANSMISSION : MAN. À 6 RAPPORTS (2010-2012), AUTO. À 6 RAPPORTS, SÉQUENTIELLE (2013-2015)

CONSOMMATION (100 KM) (2RM) 9,4 L, (4RM) 10,2 L (2010-2012), (2RM) 9,2 L, (4RM) 10,0 L (2013-2015), (CABRIO) 9,6 L (OCTANE 91)

 

V8 5,0 L DACT (2011-2014) (F)

416 CH À 6600 TR/MIN | COUPLE 371 LB-PI À 5200 TR/MIN

TRANSMISSION : AUTOMATIQUE À 8 RAPPORTS AVEC MODE MANUEL

CONSOMMATION (100 KM) 12,0 L (OCTANE 91)

 

L4 2,0 L DACT (2016) (IS 200t)

241 CH À 5800 TR/MIN | COUPLE : 258 LB-PI À 1650 TR/MIN

TRANSMISSION : AUTOMATIQUE À 8 RAPPORTS

CONSOMMATION (100 KM) 9,0 L (OCTANE 91)

 

V6 3,5 L DACT (2016) (IS 300 2RM)

255 CH À 6400 TR/MIN | COUPLE : 236 LB-PI À 2000 TR/MIN

TRANSMISSION : AUTOMATIQUE À 6 RAPPORTS

CONSOMMATION (100 KM) 11,1 L (OCTANE 91)

 

V6 3,5 L DACT (2011-2015) (IS 350 2RM,4RM) (2011-2015) (CABRIO) (2016) (IS 300 4RM)

306 CH À 6400 TR/MIN | COUPLE : 277 LB-PI À 4800 TR/MIN

TRANSMISSION : AUTO. À 6 RAPPORTS (2010-2013) 8 RAPPORTS AVEC 4RM (2014-2016)

CONSOMMATION (100 KM) (2RM)10,4 L, (4RM) 10,8 L (6 RAPPORTS), (2RM) 10,0 L,  (CABRIO) 10,6 L, (IS 300 4RM) 11,1 L (2016) (OCTANE 91)

 

VOLUME DU COFFRE : 378 L (2011-2013), 305 L (CABRIO) (2011-2015), 390 L (BERLINE)(2012-2016)

 

 

 

 

 

 

Voitures usagées

Poster un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des