Lincoln Navigator (2011-2016)

Lincoln Navigator (2011-2016)

The 2015 Lincoln Navigator with enhancements to its design and powertrain will be in showrooms later this year.

Lancée en 2003, la génération actuelle du Navigator en est maintenant à sa troisième configuration de carrosserie. Le moins que l’on puisse dire est que Ford a longuement étiré la sauce avec ce produit désuet à plusieurs niveaux. L’acheteur devra regarder les modèles 2015-2016 s’il espère un brin de modernité. Véritable navire des routes, le Navigator possède une carrosserie recouverte de chrome. Trop, c’est comme pas assez, diront certains. Affichant nettement son statut de bling-bling, il se veut l’un des plus imposants véhicules du parc automobile, surtout dans la version allongée L. Bien que le Navigator soit un monstre, l’espace intérieur déçoit. À l’avant, tout va bien, il vous faudra même un interphone pour communiquer avec le passager. À l’arrière, ça se gâte. Les dégagements pour les jambes sont limités et c’est encore pire pour la troisième rangée de sièges. Pour ces derniers, l’accès est difficile. Une fois en place, c’est inconfortable. Lincoln offre une vaste aire cargo qui va de 514 à 3629 litres selon la version et le nombre de dossiers couchés. Mécaniquement, deux époques s’affrontent. L’ère du bon vieux V8 jusqu’en 2014 avec le V8 de 5,4 litres datant de Mathusalem. Fier de ses 310 chevaux, il boit comme un trou même si sa boîte de vitesses automatique contient six rapports. Dans son cas, il ne sera pas rare de faire plus de 17 à 18 litres aux 100 kilomètres. Vient 2015 avec une petite « révolution » pour le Navigator. Contre toute attente, Lincoln délaisse le V8 au profit du V6 EcoBoost de 3,5 litres. On parle enfin de modernité et d’une puissance adaptée à la taille du VUS. Pas moins de 380 chevaux occupent l’aire motrice. La consommation diminue aux environs de 15 litres aux 100 kilomètres. Ce n’est pas mauvais considérant sa grosseur, mais sachez que le Cadillac Escalade affichera une frugalité supérieure de plus de trois litres aux 100 kilomètres. En matière de fiabilité, depuis le temps qu’il existe, Ford a eu le temps de régler bien des problèmes. Malgré cette réalité, la concurrence est meilleure à tous les points de vue.

Rappels

  • Certains véhicules pourraient avoir été munis d’un capteur de position engagée de la boîte de vitesses mal fabriqué. (2012)
  • Le siège de droite de la deuxième rangée pourrait avoir été mal fabriqué. (2012)

À surveiller

Système de refroidissement, transmission

Fiche technique

LINCOLN NAVIGATOR (2011-2016)

V8 5,4 L SACT (2011-2015)

310 CH À 5100 TR/MIN | COUPLE : 365 LB-PI À 3600 TR/MIN

TRANSMISSION : AUTOMATIQUE À 6 RAPPORTS

CONSOMMATION (100 KM) (4RM) 14,3 L, (MAX) 14,4 L (OCTANE 87)

 

V6 3,5 L ECOBOOST SACT (2016)

365 CH À 5000 TR/MIN | COUPLE : 420 LB-PI À 2250 TR/MIN

TRANSMISSION : AUTOMATIQUE À 6 RAPPORTS

CONSOMMATION (100 KM) (4RM) 14,1 L, (MAX) 14,3 L (OCTANE 87)

VOLUME DU COFFRE : 528 L/514 L (DERRIÈRE LA 3ÈME RANGÉE), 1557 L/1542 L (DERRIÈRE LA 2ÈME RANGÉE) (2011-2013), 3065 L /2926 L (DERRIÈRE LA 1E RANGÉE) , 1207 L  (DERRIÈRE LA 3ÈME RANGÉE), 2420 L /2444 L (DERRIÈRE LA 2ÈME RANGÉE), 3703 L/ 3629 L (DERRIÈRE LA 1E RANGÉE) (2014-2016) (Navigator L)

 

 

Voitures usagées

Poster un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des