Mercedes-Benz Classe G (2011-2016)

Mercedes-Benz Classe G (2011-2016)

Les premiers pas du légendaire Gelëndewagen (Classe G) de Mercedes-Benz remontent à 1979. Alors un véhicule militaire, les riches de ce monde se sont mis à lui porter un vif intérêt en raison de son look à toute épreuve et de ses capacités hors route hors norme. Devant la réalisation de cet attrait, Mercedes-Benz a saisi la balle au bond et a décidé de l’intégrer dans sa gamme ordinaire de produits. Des changements? Pratiquement aucun, on désire maintenir l’esprit propre au G. Si l’extérieur demeure presque intact, il en est tout autrement dans la cabine. Évidemment, on conserve les portes aussi épaisses qu’une feuille de papier, mais le luxe déborde de partout. Ce fait est d’autant plus vrai depuis 2013, où l’on a redessiné au complet la planche de bord tout en intégrant tous les gadgets connus de Mercedes-Benz. Pas plus gros qu’un RAV4 de Toyota, l’espace intérieur se compte. Les sièges avant sont exigus et à l’arrière, ce sont les dégagements pour les jambes et les épaules qui font défaut. Le coffre montre un seuil très haut et son accès se veut difficile en raison d’une porte à battant bien peu pratique. Au même titre que des talons aiguilles pour dame, le G est une affirmation de style, pas de confort. Lors de la sélection des moteurs, Mercedes-Benz a décidé de rester dans l’indécence. On ne trouve que des V8 et, depuis 2015, un V12. La plus faible mécanique contient une cavalerie de 382 chevaux pour le G550. Il se rationalise en 2016 avec le V8 de quatre litres qui passe à 416 chevaux et, par le fait même, avec une boîte de vitesses plus moderne à sept rapports. La prochaine étape, on tombe chez AMG. Là, on parle de brutalité, sinon de violence. On ouvre la marche avec le G63 à 500 chevaux en 2011, puis à 536 chevaux. Pour la royauté, le G65 utilise un V12 de six litres de 621 chevaux, ce qui en fait le VUS le plus puissant au monde…Le G a un pouvoir d’attraction totalement irrationnel. Toutefois, sachez qu’il se vend une fortune, même d’occasion, et on n’a toujours pas parlé de ses coûts d’entretien stratosphériques. Dites-vous que si vous n’êtes pas en mesure de l’acheter neuf, vous n’êtes pas capable de l’entretenir d’occasion.

Rappels

  • Un couvre-joint au niveau du tableau de bord pourrait avoir été mal soudé par points sur la pièce de recouvrement du coussin gonflable du passager. (2011)

À surveiller

Systèmes électriques, jauge de carburant, climatiseur, électronique.

Fiche technique

MERCEDES-BENZ CLASSE G (2011-2016)

V8 5,5 L SURALIMENTÉ DACT (2011)

500 CH À 6100 TR/MIN | COUPLE : 517 LB-PI À 2750 TR/MIN

TRANSMISSION : AUTOMATIQUE À 5 RAPPORTS  AVEC  MODE MANUEL

CONSOMMATION (100 KM) 17,4 L (OCTANE 91)

 

V8 5,5 L SACT (2011-2015) (G 550)

382 CH À 6000 TR/MIN | COUPLE : 391 LB-PI DE 2800 À 4800 TR/MIN

TRANSMISSION : AUTOMATIQUE À 7 RAPPORTS  MODE MANUEL

CONSOMMATION (100 KM) 18,0 L (OCTANE 91)

 

V8 4,0 L DACT (G 550) (2016)

416 CH À 5250 TR/MIN | COUPLE : 450 LB-PI DE 2250 À 4750 TR/MIN

TRANSMISSION : AUTOMATIQUE À 7 RAPPORTS

CONSOMMATION (100 KM) 17,8 L (OCTANE 91)

 

V8 5,5 L BITURBO DACT (2012-2016) (G 63 AMG)

536 CH (563 CH 2016) À 5500 TR/MIN | COUPLE : 560 LB-PI DE 2000 À 5000 TR/MIN

TRANSMISSION : AUTOMATIQUE À 7 RAPPORTS

CONSOMMATION (100 KM) 18,3 L (OCTANE 91)

 

V8 5,5 L BITURBO DACT (2016) (G 65 AMG)

621 CH À 5000 TR/MIN | COUPLE : 738 LB-PI DE 2300 À 4300 TR/MIN

TRANSMISSION : AUTOMATIQUE À 7 RAPPORTS

CONSOMMATION (100 KM) 20,1 L (OCTANE 91)

 

 

VOLUME DU COFFRE : 660 L, 2126 L (SIÈGES ABAISSÉS)

 

 

 

 

Voitures usagées

Poster un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des