Né un 5 septembre – Clay Regazzoni

Né un 5 septembre – Clay Regazzoni

Pilote associé à Ferrari Gianclaudio Giuseppe Regazzoni, dit Clay Regazzoni est né à Lugano, en Suisse le 5 septembre 1939. Son père possédait un garage et était carrossier. La course est arrivée assez tard dans la vie de Regazzoni, car la Suisse limitait fortement ce sport suite à l’horrible accident des 24 heures du Mans en 1955. Il remporta des courses de montagne à bord d’une Austin Healey avant de faire l’achat d’une formule 3 De Tomaso. Il a commencé à courir avec l’équipe de Formule 2 de Tecno a développé un style agressif qui a attiré la notoriété lors du Grand Prix F2 hollandais de Zandvoort en 1968.

Après que Regazzoni ait remporté le Championnat d’Europe F2 en 1970, Ferrari lui a offert un essai aux côtés de Jacky Ickx. Par coïncidence, il a fait ses débuts à Zandvoort, où il a terminé quatrième Il a été classé quatrième ou mieux dans six de ses huit courses, déclenchant un délire chez les fans italiens quand il a enregistré sa première victoire en F1 à Monza, juste devant Jackie Stewart, célébré légèrement après le décès du champion du monde Lotus, Jochen Rindt , en pratique. Ickx et Regazzoni ont terminé la saison deuxième et troisième derrière Rindt, et quand un autre essayeur de Ferrari, Ignatio Giunti, a été tué dans un accident de voiture de sport en Argentine pendant l’hiver, ils sont devenus les deux pilotes de l’équipe italienne. En 1971, Regazzoni n’a remporté aucune course de F1, mais a remporté le titre de la course des champions de Brands Hatch avec Stewart, qui a accusé plus tard dans l’année Regazzoni de l’avoir sorti du circuit au Nürburgring. Insatisfait de la voiture et de la direction de Ferrari, Regazzoni rejoint en 1973 BRM, où il est associé au jeune Niki Lauda. Les deux sont devenus des amis, et quand Luca di Montezemolo a pris la direction de Ferrari en 1975, il a ramené Regazzoni sur la recommandation de Lauda.

La meilleure année de Regazzoni a été de 1974. Il a perdu le titre de F1 face à Emerson Fittipaldi de McLaren par seulement trois points et a terminé parmi les trois premiers dans sept des 15 courses. Bien qu’il ait de nouveau remporté le Grand Prix d’Italie en 1975, Lauda a remporté le championnat des pilotes, avec Regazzoni, cinquième. Il a de nouveau terminé cinquième en 1976, mais Ferrari l’a remplacé par Carlos Reutemann. Regazzoni avait refusé les offres des autres équipes, croyant que l’on allait renouvelé son contrat, mais il y toujours une relation difficile avec Enzo Ferrari qui lui reprochait son manque d’implication dans l’écurie. Lorsque Regazzoni est retourné à Brabham, le propriétaire Bernie Ecclestone a réduit son offre précédente. Il a donc signé avec l’équipe Ensign, rejoignant l’équipe Shadow en 1978 et rejoignant Williams en 1979 pour soutenir le pilote Alan Jones. Jones était en tête à Silverstone avant d’être contraint à l’abandon, et Regazzoni a remporté la première victoire en F1 de l’équipe. Mais au grand prix de  Long Beach, en 1980, ses freins ont lâché, sa voiture a heurté une Brabham abandonnée et il a volé dans une barrière de béton. Le moteur arrière, poussé en avant, écrasa sa colonne vertébrale et mets fin à la carrière de Reggazonni. Bien que confiné dans un fauteuil roulant pour le restant de ses jours, ce dernier a rapidement rebondi en apprenant à conduire des véhicules équipés de commandes manuelles, y compris sa propre Ferrari. Il a participé à des rallyes, notamment au Paris-Dakar, et à des voitures de sport. En 1993, il a piloté au aux 12 heures de Sebring, mais trois ans plus tard, la fédération lui a refusé une place dans le championnat mondial des voitures de sport. Sa dernière course était le rallye 2000 entre Londres et Sydney. Il a travaillé sans relâche pour des associations caritatives pour personnes handicapées, a dirigé une école pour conducteurs handicapés et a également commenté la télévision pour les chaînes italiennes et suisses.

Clay Regazzoni a trouvé la mort le 15 décembre 2006 dans un accident de la circulation sur l’autoroute Milan-Bolongne en Italie, au volant de son Chrysler Voyager. Il a heurté un camion qu’il dépassait avant de faire une embardée et d’aller se fracasser contre la glissière de sécurité. Tout laisse supposer que Regazzoni a ressenti un malaise et a perdu le contrôle de son véhicule. Les secours n’ont pu que constater son décès. L’accident n’a pas fait d’autre victime.

 

 

 

 

 

 

 

Poster un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des