Nissan GT-R (2011-2016)

Nissan GT-R (2011-2016)

Considered by many to be the perfect street-able supercar at its launch, the team behind the creation of the Nissan GT-R has never slowed down. The relentless ongoing development of the GT-R has been driven by the fact that the GT-R competes in a rarified supercar segment against vehicles costing more than twice as much - and where bragging rights can be won or lost by mere fractions of a second. The new 2014 Nissan GT-R continues the tradition.

Ne vous creusez pas la tête si vous n’avez jamais aperçu cette super Nissan dans la rue. Le constructeur nippon écoule les exemplaires au compte-gouttes. Pourtant, cette bête technologique a tout ce qu’il faut pour humilier bon nombre de voitures exotiques vendues trois ou même quatre fois le prix demandé pour faire l’acquisition de la « Corvette japonaise ». Avec une transmission intégrale sophistiquée et une mécanique V6 biturbo de 480 chevaux (ce chiffre va grimper au fil des années) jumelée à une boîte à double embrayage à six rapports, la GT-R aurait normalement dû faire un malheur chez nous, mais la disponibilité du modèle tout comme le prix franchement plus élevé que celui d’une berline Altima n’ont pas aidé la cause du modèle. De toute manière, cette garde au sol limitée fait en sorte que la plus explosive des Nissan ne constitue pas un bon choix pour notre saison hivernale. À l’accélération, la GT-R est une voiture qui impressionne réellement. Véritable catapulte, elle peut rapidement se transformer en imprimante à contraventions. Malheureusement, la sonorité du V6 n’est pas la plus musicale, tandis que la dureté de la suspension accepte mal le revêtement inégal du bitume de la Belle Province. Malgré ces défauts, la tenue de route est au rendez-vous même si d’autres sportives offrent des expériences moins « informatisées ». Oubliez la deuxième rangée comme option pour accueillir des passagers supplémentaires. Les plus jeunes seront à l’étroit derrière. À l’avant, c’est plus accueillant, et ce, malgré quelques matériaux dignes de modèles populaires. Bien entendu, une telle sportive se doit d’être inspectée au peigne fin, les curieux qui l’ont achetée en premier ayant probablement abusé du train roulant. Et vous ne serez pas étonné d’apprendre que malgré l’écusson populaire, la GT-R demande un entretien des plus rigoureux et le prix des pièces de remplacement est plus élevé que celui d’une Sentra. Mais bon, il s’agit d’une voiture d’exception. À vous de voir si une GT-R répond à vos besoins… d’adrénaline!

Rappels

  • Aucun rappel à ce jour

À surveiller

Composants électriques, y compris les accessoires, assemblage et finition, éléments de carrosserie, boîte de vitesses, suspension

Fiche technique

NISSAN  GT-R (2011-2016)

V6 3,8 L BITURBO DACT (2011)

480 CH À (485 CH 2011) 6400 TR/MIN  | COUPLE : 430 LB-PI À 5200 TR/MIN

TRANSMISSION : SÉQUENTIELLE À 6 RAPPORTS, MODE AUTOMATIQUE

CONSOMMATION (100KM) (MAN) 11,3 L  (OCTANE 91)

 

V6 3,8 L BITURBO DACT (2012-2013)

530 CH À  6400 TR/MIN  | COUPLE : 448 LB-PI À 5200 TR/MIN

TRANSMISSION : SÉQUENTIELLE À 6 RAPPORTS, MODE AUTOMATIQUE

CONSOMMATION (100KM) (MAN) 11,0 L  (OCTANE 91)

 

V6 3,8 L BITURBO DACT (2013-2016) (PREMIUM)

565 CH À  6400 TR/MIN  | COUPLE : 467 LB-PI DE 3200 À 5800 TR/MIN

TRANSMISSION : SÉQUENTIELLE À 6 RAPPORTS AVEC DOUBLE EMBRAYAGE

CONSOMMATION (100 KM) 12,4 L  (OCTANE 91)

VOLUME DU COFFRE : 249 L

 

 

 

 

Poster un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des