Smart fortwo (2011-2014) (2016)

Smart fortwo (2011-2014) (2016)

L’acquisition d’une smart fortwo est un peu comme magasiner pour un bijou. Un bijou n’est pas essentiel, tout comme une smart fortwo n’est pas aussi pratique qu’une voiture familiale ou plus classique. Conduire une smart fortwo au quotidien n’a rien de banal non plus. Premièrement, sa taille fait qu’on la remarque assez rapidement dans cette jungle automobile constituée majoritairement de véhicules utilitaires. Mais il y a aussi cette configuration mécanique qui rend la smart fortwo si unique. Au même titre qu’une Porsche 911, une fortwo voit sa mécanique prendre place à l’arrière. Avec l’essieu complètement à l’arrière, on ne peut affirmer que la mécanique est située derrière ce dernier, mais plutôt au-dessus. Peu importe la vision, la smart fortwo n’est pas aussi traditionnelle qu’une voiture sous-compacte dont la mécanique est devant, tout comme la motricité des roues. Non, car la voiture vendue sous le giron Mercedes-Benz envoie toute la puissance de sa mécanique trois cylindres à l’essieu arrière. La génération qui mérite d’être considérée est la deuxième du modèle, la première ayant fait appel à un bloc carburant au diesel. Depuis cette refonte (notez que le constructeur a lancé la troisième du nom en 2016), la fortwo carbure à l’essence ordinaire. Cette mécanique est non seulement plus fiable, mais un peu plus douce. La seule boîte de vitesses offerte est une unité de type séquentiel à cinq rapports, qui offre la possibilité de changer soi-même les vitesses. Malgré une puissance de seulement 71 chevaux, la petite voiture est relativement amusante à conduire, et ce, malgré un inconfort causé en partie par nos routes usées par le temps, mais aussi par cet empattement hyper court. Et même si la motricité est derrière, la fortwo est étonnante dans la neige, le système antipatinage étant bien calibré pour un contrôle accru dans ces conditions hivernales. Il faut bien évidemment accepter de vivre dans cet univers peu logeable, mais comme je l’ai mentionné plus haut, accepter de vivre avec une smart fortwo n’a rien de banal!

Rappels

  • Sur certains véhicules, les boulons qui relient le boîtier de direction à la traverse avant pourraient se briser, ce qui pourrait avoir une incidence sur le comportement du véhicule et augmenter les risques de collision. (2014-2015)

À surveiller

Rien à signaler

Fiche technique

SMART FOR TWO (2011-2014) (2016)

L3 1,0 L SACT (2011-2014) (COUPÉ, CABRIO)

71 CH À 5800 TR/MIN | COUPLE : 68 LB-PI À 4800 TR/MIN

TRANSMISSION : SÉQUENTIELLE À 5 RAPPORTS

CONSOMMATION (100 KM) 5,3 L (OCTANE 87)

 

L3 1,0 L TURBO SACT (2016) (COUPÉ, CABRIO)

89 CH À 5500 TR/MIN | COUPLE : 100 LB-PI À 2500 TR/MIN

TRANSMISSION : MANUELLE À 5 RAPPORTS, AUTOMATIQUE 6 RAPPORTS À DOUBLE EMBRAYAGE

CONSOMMATION (100 KM) 6,9 L (OCTANE 87)

VOLUME DU COFFRE : 340 L (2011-2014), 190 L (CABRIO), 350 L (COUPÉ) (2016)

 

 

 

 

 

 

 

Voitures usagées

Poster un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des