Subaru Legacy 2011-2016

Subaru Legacy 2011-2016

S’il y a bien une berline qui est parfaite pour le climat québécois, c’est bien la Subaru Legacy. Offrant un look différent des autres possibilités du genre dans le segment, elle se distingue d’abord et avant tout par sa transmission intégrale, l’une des meilleures de toute l’industrie automobile. La dernière fois qu’une Legacy a pu être qualifiée de belle, c’était en 2009 au moment de la fin d’année de production de la quatrième génération. Depuis, Subaru se cherche en fait de style. Bien que ses traits soient gonflés, on peut dire qu’elle ne vieillit pas très vite même si l’on s’écorche l’œil à chaque regard. La présentation intérieure ne promeut pas l’excitation non plus. On y va d’une sobriété très rationnelle qui favorise la fonction à l’esthétique. Toutes les commandes sont logiquement placées en plus d’être assez généreuses. Même une version de base arrive avec un lot d’accessoires assez intéressants. Fait important, la visibilité est un point d’honneur chez Subaru. De tout temps, on met de l’avant une vaste fenestration au bénéfice du conducteur. Mécaniquement, on reçoit toujours deux choix. Conséquemment aux demandes du marché, on suit l’approche des quatre et six cylindres, mais ici, ils ne sont pas en ligne ou en V, mais bien en H. De type Boxer, ils montrent une puissance bien adaptée à la Legacy. Dans le premier cas, on se limite en 2011 à 168 chevaux. Notez que pour une courte période, jusqu’en, on récupère ce bloc moteur, auquel on ajoute la turbocompression. On atteint 265 chevaux. Plus terre à terre mais tout aussi compétent, le H6 de 3,6 litres s’invite avec ses 256 chevaux. Le turbo disparaît, mais les H4 et H6 se renouvellent en 2012. On passe alors à des cavaleries de 175 et 256 chevaux. Dans le cas du dernier, ce sont les mêmes spécifications, mais il s’agit bien d’un nouveau moteur.En 2015, on perpétue la théorie des très petits pas chez Subaru avec une sixième évolution de la Legacy. Très progressive, elle reprend les qualités de la génération précédente tout en améliorant l’ensemble. Que l’on opte pour une version ou l’autre, la Legacy doit figurer au sommet de votre liste d’achat.

Rappels

  • Sur certains véhicules munis de la technologie d’aide à la conduite EyeSight, la version française du manuel d’utilisation du système EyeSight pourrait contenir des erreurs de traduction. (2013-2015)
  • Sur certains véhicules, si le système d’aide à la conduite est désactivé en raison d’une défaillance du commutateur d’indicateur de feux d’arrêt, le système pourrait ne pas aviser le conducteur que les systèmes de freinage automatique, de régulateur de vitesse adaptatif et de freinage avant collision sont désactivés. (2015)
  • Sur certains véhicules, le capuchon d’étanchéité pourrait avoir été mal posé lors de l’étape de mise en place de ce dernier sur la fourche de l’arbre de transmission pendant la fabrication. (2015)
  • Sur certains véhicules, les écrous de fixation de l’arbre de propulsion sur le différentiel arrière pourraient ne pas avoir été serrés suffisamment et conformément aux exigences pendant l’assemblage. (2016)
  • Sur certain véhicules, les composants de la colonne de direction peuvent ne pas avoir été fabriqués conformément aux spécifications pertinentes. Ceci pourrait empêcher les pièces de s’engager adéquatement, ce qui pourrait entraîner une perte de maîtrise des véhicules. (2016)
  • La colonne de direction pourrait avoir été mal montée et faire défaut. (2013)
  • Le système de démarreur à distance accessoire, la pince de retenue de la pile pourrait se déplacer et causer des dommages à un élément de la carte de circuits imprimés. (2011-2013)
  • Un court-circuit sur certains véhicules équipés d’éclairage de bas de caisse pourrait se produire causant la fonte des lampes et/ou l’émission de fumée. (2011-2012)
  • Remplacement de l’un des rideaux gonflables, ou les deux qui pourraient avoir été mal fabriqués. (2012)
  • Remplacement du maître-cylindre du circuit de freinage qui pourrait s’être déformé pendant le montage du véhicule. (2012)
  • Un défaut au point d’arrêt PARK pourrait faire bouger le véhicule pendant qu’il est à cette position PARK. (2014)
  • Sur certains véhicules, si le système d’aide à la conduite est désactivé en raison d’une défaillance du commutateur d’indicateur de feux d’arrêt, le système pourrait ne pas aviser le conducteur que les systèmes sont désactivés. (2015)

À surveiller

Moteur de 2,5 litres, corrosion, raccordement de barre stabilisatrice.

Fiche technique

SUBARU LEGACY (2011-2016)

H4 2,5 L SACT (2011)

168 CH À 5600 TR/MIN | COUPLE : 166 LB-PI À 4000 TR/MIN

TRANSMISSION : MANUELLE À 5 RAPPORTS, AUTO. À 4 RAPPORTS SÉQUENTIELLE (OPT.) CONSOMMATION (100 KM)  (MAN) 9,1 L, (AUTO) N.D. (OCTANE 87)

 

H4 2,5 L DACT (2011)

265 CH À 6000 TR/MIN | COUPLE : 258 LB-PI À 3600 TR/MIN

TRANSMISSION : MANUELLE À 6 RAPPORTS

CONSOMMATION (100 KM) 10,5 L (OCTANE 91)

 

H6 3,6 L DACT (2011)

256 CH À 6600 TR/MIN | COUPLE : 247 LB-PI À 4200 TR/MIN

TRANSMISSION : AUTOMATIQUE À 5 RAPPORTS SÉQUENTIELLE

CONSOMMATION (100 KM) 10,5 L (OCTANE 87)

 

H6 2,5 L TURBO DACT (2012)

256 CH À 5600 TR/MIN | COUPLE : 258 LB-PI de 2000 À 5200 TR/MIN

TRANSMISSION : MANUELLE À 6 RAPPORTS

CONSOMMATION (100 KM) 9,8 L (OCTANE 87)

 

H4 2,5 L SACT (2012-2016) (LEGACY TOURISME, LIMITED, TECH /OUTBACK 2.5I)

170 CH (175 CH 2013-2016) À 5800 TR/MIN | COUPLE : 170 LB-PI À 4000 TR/MIN (175 LB-PI À 4000 TR/MIN 2013-2015)

TRANSMISSION : MAN. À 6 RAPPORTS, AUTOMATIQUE À VARIATION CONTINUE

CONSOMMATION (100 KM) (MAN) 9,3 L, (CVT) 8,1 L (OCTANE 87)

 

H6 3,6 L DACT (2012-2016)

256 CH À 6000 TR/MIN | COUPLE : 247 LB-PI À 4400 TR/MIN

TRANSMISSION : AUTOMATIQUE À 5 RAPPORTS

CONSOMMATION (100 KM) 10,1 L (LEGACY), 10,3 L (OUTBACK) (OCTANE 87)

 

VOLUME DU COFFRE : 425 L (LEGACY), 1005 L,

 

 

 

 

Voitures usagées

Poster un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des