Subaru XV Crosstrek (2013-2016)

Subaru XV Crosstrek (2013-2016)

Subaru a essayé à plusieurs reprises de donner le suffixe Outback à l’Impreza sans grand succès. On se souvient de ses tentatives en 1994, en 2001 puis en 2007 sans jamais que le modèle prenne son envol. Il faudra attendre 2013 avec l’introduction du XV Crosstrek pour que ce véhicule dédié aux activités hors route devienne une réussite. La recette est pourtant la même et la plus simple du monde. On prend une Impreza Sport « normale », on soulève les suspensions, on met des arches de roues noires contrastantes et de petits boucliers de protection aux extrémités, voilà tout. Cette fois, le marché était prêt à voir tous les avantages d’une telle version. Stratégiquement, Subaru a favorisé cette approche à la place de concevoir un nouvel utilitaire sport sous-compact. Dans la cabine, on récupère l’esprit des autres Impreza. La finition est bonne, mais la qualité des matériaux laisse un peu à désirer. On jouit d’une position enviable, puisqu’il s’agit de celle d’une voiture et non pas d’un VUS. L’espace se compte aux places arrière, limitées au niveau des genoux. Le coffre se montre au-dessus de la moyenne avec un volume de 632 à 1470 litres. Sous le capot, c’est encore une fois la même formule qu’avec ses pendants berlines et sport. On obtient dans la majorité des cas un 4-cylindres de type Boxer de deux litres et 148 chevaux. Ce n’est pas faramineux comme puissance, mais le travail se fait bien. Pour en tirer le maximum, il est préférable d’opter pour la manuelle même si elle ne comporte que cinq rapports. Pour l’économie et non l’agrément de conduite, la CVT fera tout autant l’affaire. Pour les écologistes, Subaru a eu la mauvaise idée d’introduire une version hybride. Soyons honnête, elle ne sert à rien, sa consommation est la même que dans le modèle classique. Le Crosstrek est un excellent produit qui se démarque. De plus, il se révèle très fiable dans son ensemble. Seul coup de dé, certains véhicules éprouvent des problèmes de consommation d’huile, mais impossible de le savoir avant l’achat.

Rappels

  • Sur certains véhicules munis de la technologie d’aide à la conduite EyeSight, la version française du manuel d’utilisation du système EyeSight pourrait contenir des erreurs de traduction. (2015)
  • Sur certains véhicules, si le système d’aide à la conduite est désactivé en raison d’une défaillance du commutateur d’indicateur de feux d’arrêt, le système pourrait ne pas aviser le conducteur que les systèmes de freinage automatique, de régulateur de vitesse adaptatif et de freinage avant collision sont désactivés. (2015)
  • Le système de démarreur à distance accessoire installé chez le concessionnaire, la pince de retenue de la pile pourrait se déplacer et causer des dommages à un élément de la carte de circuits imprimés. (2013)
  • Certains véhicules ne satisfont pas aux exigences de la NSVAC 205 – Vitrages. (2014)
  • Sur certains véhicules, si le système d’aide à la conduite est désactivé en raison d’une défaillance du commutateur d’indicateur de feux d’arrêt, le système pourrait ne pas aviser le conducteur que les systèmes sont désactivés. (2015)

À surveiller

cognement (moteur de 2,5 litres), freins, corrosion, bagues de suspension

Fiche technique

SUBARU XV CROSSTREK (2013-2016) (2014-2016) HYBRIDE

H4 2,0L DACT (2013-2016) (TOURISME, SPORT PACKAGE, LIMITED, TECH)

148 CH À 6200 TR/MIN | COUPLE : 145 LB-PI À 4200 TR/MIN

TRANSMISSION : MANUELLE À 5 RAPPORTS, AUTOMATIQUE À VARIATION CONTINUE

CONSOMMATION : (MAN) 9,0 L, (AUTO) 8,1 L (OCTANE 87)

 

H4 2,0L DACT (2014-2016) (HYBRIDE)

160 CH À 6000 TR/MIN | COUPLE : 163 LB-PI À 2000 TR/MIN

TRANSMISSION :  AUTOMATIQUE À VARIATION CONTINUE

CONSOMMATION : 7,4 L (OCTANE 87)

 

 

VOLUME DU COFFRE : 632 L, 1470 L (SIÈGES ABAISSÉS), 609 L (HYBRIDE)

 

 

 

 

 

 

Voitures usagées

Poster un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des