Suzuki Grand Vitara (2011-2013)

Photo de Vincent Aube
Par Vincent Aube
Suzuki Grand Vitara (2011-2013)

La popularité des VUS compacts n’est plus un secret pour personne. De nos jours, les constructeurs n’en ont que pour ce type de carrosserie à la fois pratique et robuste. Toutefois, il est important de tracer une démarcation entre les multisegments à l’allure robuste et les véritables 4×4 pouvant s’aventurer loin des sentiers battus. Cette deuxième catégorie perd du terrain depuis quelques années au profit de ces « pseudo-4×4 » basés sur des plateformes de berlines. De son côté, le Suzuki Grand Vitara est la preuve irréfutable qu’il n’est pas nécessaire d’acquérir un gros 4×4 pour s’amuser dans la forêt. Sous cette coquille de VUS urbain se cache un petit camion capable d’en prendre. D’ailleurs, sa conduite plus rustre confirme son appartenance à ce créneau bien précis. La douceur de roulement n’est pas sa plus grande qualité. En effet, sa transmission à quatre roues motrices propose un mode Lent autorisant des manœuvres plus corsées en conduite hors route. Malheureusement, cet avantage influence directement la consommation de carburant, que ce soit avec la mécanique quatre cylindres ou l’un des deux V6 boulonnés sous le capot du VUS au fil des années. Si les versions à boîte automatique (à quatre ou cinq rapports) sont monnaie courante, celles à boîte manuelle se font plus rares. Vers la fin de la carrière du VUS – Suzuki s’est retirée du marché canadien en 2013 –, le Grand Vitara a vu le choix de sa mécanique réduit à une seule option, soit un 4-cylindres de 2,4 litres accouplé uniquement à une vieille boîte automatique à quatre rapports. Moins intéressant que l’édition à moteur V6, qui est à peine moins gourmand à la pompe. Bref, si la facture d’essence ne vous effraie pas, allez-y pour un modèle six cylindres. Malgré l’exil de la marque à l’extérieur du continent nord-américain, sachez que les produits Suzuki sont parmi les plus fiables sur le marché, une donnée qui explique en partie la valeur de revente élevée des différents modèles disponibles.

Rappels

  • Le système de classification de l’occupant peut mal fonctionner, déclenchent l’allumage du témoin d’avertissement de coussin gonflable. (2011)
  • La poulie de réglage de la tension de la courroie d’entraînement, pourrait comporter un ressort interne mal fabriqué. (2011)

À surveiller

Corrosion au bas de la carrosserie, composantes électriques, climatiseur, freins, éléments de finition.

Fiche technique

SUZUKI  GRAND VITARA (2011-2013)

V6 3,2 L DACT (2011)

230 CH À 6200 TR/MIN | COUPLE : 213 LB-PI À 3500 TR/MIN

TRANSMISSION : AUTOMATIQUE À 5 RAPPORTS

CONSOMMATION (100 KM) 10,6 L (OCTANE 87)

 

L4 2.4 L DACT (2011-2013) (JX, JLX, JLX-L)

166 CH À 6000 TR/MIN | COUPLE : 162 LB-PI À 4000 TR/MIN

TRANSMISSION : AUTOMATIQUE  À 4 RAPPORTS

CONSOMMATION (100 KM) 9,9 L (OCTANE 87)

 

VOLUME DU COFFRE : 805 L, 2005 L (SIÈGES ABAISSÉS)

 

 

 

 

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Roger GIROUX Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Roger GIROUX
Invité
Roger GIROUX

Bonjour,
Que se passera-t-il au niveau de la disponibilité des pièces après 2023? Est-ce que les pièces seront encore disponibles sur le marché? Et à quel prix? J’ai un Suzuki Grand Vitara 2011 avec seulement 83,000 km que nous adorons et comptons le garder encore 8 ans. Merci.