Tesla S (2012-2016)

Photo de Benoit Charette
Par Benoit Charette
Tesla S (2012-2016)

La S, malgré son prix très élevé, peut être considérée comme un succès commercial. Toutefois, nous sommes loin de la voiture abordable. La ligne pure de cette berline a séduit bien des acheteurs et cette dernière est devenue pour plusieurs un statut social. Les portes sans montant de fenêtre ajoutent une touche très classique et rappellent certaines grandes berlines allemandes. Pour ouvrir la porte de l’extérieur, il suffit d’effleurer l’intérieur de la poignée rétractable. Véhicule verrouillé, les poignées affleurent à peine de la carrosserie; véhicule ouvert, elles se déploient de quelques centimètres. Vous épaterez la galerie chaque fois. L’habitacle demeure le point faible de cette grande routière. Tesla a refait ses devoirs sur les modèles 2016, mais les deux premières années modèles souffrent d’une finition qui n’est pas à la hauteur d’une voiture de ce prix. Oui, vous avez un écran de 17 pouces qui est le point d’attraction dans le véhicule, mais l’assise est dure et peu confortable, et la finition est très loin de ce que vous trouverez chez Audi, BMW ou Mercedes. Vous avez plusieurs choix de batteries en fonction de vos besoins. La Tesla S60, comme son nom l’indique, offre une batterie de 60 kilowattheures et une autonomie annoncée de 370 kilomètres. Son énorme couple permet de vous rendre à 100 km/h en 6,2 secondes et d’atteindre 190 km/h en vitesse de pointe. Le deuxième modèle est la Tesla S85 avec, vous l’aurez deviné, 85 kilowattheures de puissance qui donne jusqu’à 480 kilomètres d’autonomie. Son accélération est encore plus surprenante. Elle règle le 0 à 100 km/h en 5,6 secondes et peut atteindre une vitesse de pointe de 200 km/h. Viennent ensuite les modèles P, qui indiquent que vous avez une version quatre roues motrices. Vous avez donc des P85D, P90D et, plus récemment, une P100D. Dans les modèles les plus puissants, la force d’accélération vous renfonce littéralement dans votre siège, et ce, sans le moindre bruit moteur. Le 0-100 km/h se fait en moins de trois secondes dans un silence complet. Autre chose surprenante, il n’y a pas de clé et pas de bouton pour démarrer la voiture. En prenant place sur le siège du conducteur, des capteurs détectent votre présence et, avec la télécommande en votre possession, la voiture se met en marche. Vous n’avez qu’à utiliser le sélecteur de vitesses, emprunté à Mercedes-Benz et situé derrière le volant pour faire avancer la Tesla.

Rappels

  • L’adaptateur électrique NEMA 14-50, fourni avec le raccord de chargement mobile universel sur certains véhicules fabriqués par Tesla Motors, pourrait subir une résistance électrique plus élevée que la normale. (2014)
  • ** Le présent avis n’est donné qu’à titre informatif, car l’équipement touché n’est pas visé par la Loi sur la sécurité automobile. *** L’adaptateur électrique NEMA 14-30, NEMA 10-30 et NEMA 6-50 qui pourrait avoir été acheté séparément en tant qu’accessoire pour le connecteur universel de recharge d’appareils mobiles dans certains véhicules. (2012-2015)
  • Sur certains véhicules, suite à un réglage imprécis au cours de l’assemblage, le support du pêne de verrouillage du dossier du siège arrière gauche pourrait être mal fixé à la structure du véhicule et pourrait se séparer en cas de collision. (2013)

À surveiller

Corrosion aux fils de batteries, trappe pour recharge

Fiche technique

TESLA S (2012-2016)

BATTERIE DE 60/85 (kWh) (70D, 85D, P85D)

PUISSANCE DE MOTOR : 328 CH (70D), 417 CH (85D), 463 CH (P85D)

COUPLE : 387 LB-PI (70D), 485 LB-PI (85D), 713 LB-PI (P85D)

TRANSMISSION : 1 RAPPORT

AUTONOMIE 385 KM (70D), 435 KM (85D), 405 KM (P85D)

VOLUME DU COFFRE : 744 L, 1795 L (SIÈGES ABAISSÉS)

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des