Toyota 4Runner (2011-2016)

Toyota 4Runner (2011-2016)

2010 Toyota 4Runner, NMMP Huntsville Ontario

Le marché d’aujourd’hui a beau être inondé de véhicules utilitaires sport, très peu peuvent se targuer d’être de vrais camions, c’est-à-dire construits sur un châssis en échelle. C’est bien beau qu’un VUS soit capable de se salir, encore faut-il qu’il soit en mesure de se sortir d’impasse en tout temps. Le Toyota 4Runner, lui, ne craint rien. Véritable baroudeur, vous pouvez le mener aux coins les plus reculés de la planète, il va vous ramener à la maison. Au catalogue de Toyota depuis 1985, le 4Runner a été repensé une dernière fois en 2010. Manifestement, cela ne l’avantage pas lorsque vient le temps d’examiner son habitacle ou son niveau de raffinement mécanique, mais bien franchement, lorsque la destination est à des lieux des routes asphaltées, est-ce que ça compte vraiment? Car c’est ce qu’il faut bien comprendre concernant le 4Runner. Si vous cherchez un véhicule 4×4 au quotidien, vous serez mieux servi ailleurs. L’aventurier de Toyota vous propose un comportement routier rustique, une direction qui pèche par imprécision, un habitacle moyennement insonorisé et des cotes de consommation de carburant qui vous ramènent au milieu des années 1970. Le V6 de quatre litres et 270 chevaux qui le sert a beau être compétent, pour le raffinement et l’économie de carburant, on repassera. Signe de l’âge du produit, la boîte automatique ne compte que cinq rapports. Par contre, si vous cherchez un véhicule pour vraiment aller explorer les sentiers non banalisés, là, vous avez trouvé chaussure à votre pied. Par exemple, sur les versions Trail, vous trouverez une suspension dynamique capable d’annuler le travail des barres stabilisatrices sur terrains accidentés. Il en résulte un contact quasi permanent des roues sur le sol pour un maximum de traction en tout temps. Le 4Runner, c’est Doctor Jekyll et Mr. Hyde; un charme dans la nature, un cauchemar sur la route. La valeur de revente de ce véhicule est bonne, donc attendez-vous à des factures encore salées. Le FJ Cruiser est un très proche cousin du 4Runner, donc l’un vaut l’autre si vous trouvez une meilleure offre dans le cas de ce dernier. Enfin, pour la fiabilité, c’est nickel.

Rappels

  • Aucun rappel

À surveiller

Freins, transmission

Fiche technique

TOYOTA  4RUNNER (2011-2016)

V6 4,0 L DACT

270 CH À 5600 TR/MIN  | COUPLE : 278 LB-PI À 4400 TR/MIN

TRANSMISSION AUTOMATIQUE À 5 RAPPORTS

CONSOMMATION  (100 KM) 12,6 L (OCTANE 87)

 

VOLUME DU COFFRE : 1300 L, 2500 L (SIÈGES ABAISSÉS)

 

 

 

 

Voitures usagées

Poster un Commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des