Toyota Venza (2011 à 2016)

Photo de Antoine Joubert
Par Antoine Joubert
Toyota Venza (2011 à 2016)
2011 Toyota Venza

La Venza tire sa révérence cette année. Populaire à ses débuts, la clientèle l’a tranquillement délaissée pour se tourner soit vers le RAV4 ou le Highlander. Et si, au Canada, elle a connu un certain succès, il en fut autrement au pays de l’Oncle Sam. Pourtant, ce véhicule possède plusieurs atouts intéressants. Il faut voir ce véhicule comme un hybride entre plusieurs genres. Une sorte de mariage entre un Ford Edge et une Subaru Outback, qui propose à la fois confort et polyvalence dans un style tout à fait unique. Plus civilisée qu’une Subaru qui joue la carte aventurière et plus basse qu’un authentique utilitaire, la Venza repose sur les bases de la réputée Toyota Camry, dont elle reprend d’ailleurs les éléments mécaniques. On remarque donc dans certaines versions un 4-cylindres de 2,5 litres, la plupart du temps marié à la transmission intégrale, ou encore le V6 de 3,5 litres, puissant et nettement plus agréable. Dans les deux cas, la consommation de carburant est fort raisonnable, et ce, même si l’on opte pour la transmission intégrale. À bord, la finition très « plastique » déçoit, surtout sur les modèles assemblés avant 2013. Ces derniers engendrent d’ailleurs des craquements à bord et vieillissent difficilement. Vous entendrez aussi certains craquements en conduite, occasionnés par l’imposant toit vitré qui pourrait avoir été sélectionné par le premier acheteur. En revanche, l’habitacle de la Venza est bien conçu. Spacieux, modulable et extrêmement confortable, il accueille cinq adultes sans difficulté, offrant également tout l’espace nécessaire dans la soute à bagages. Fiable, la Venza demeure intéressante malgré son prix élevé. Les coûts d’entretien sont réduits au minimum, la consommation est raisonnable et la dépréciation demeurera plus faible que celle de la concurrence, même après plusieurs années. Soyez toutefois conscient que la prime d’assurance sera élevée (le véhicule étant prisé par les voleurs) et le coût de remplacement des pneumatiques est à considérer.

Rappels

  • Si la canalisation de drainage du condensateur du climatiseur se bouchait, de l’eau pourrait s’accumuler et s’écouler sur le module de commande des coussins gonflables. (2012-2013)
  • La graisse de silicone pourrait être entrée en contact avec l’interrupteur des feux de freinage pendant le montage du véhicule. (2011)
  • L’arbre de transmission avant droit pourrait ne pas avoir reçu le traitement thermique prévu pendant le processus de fabrication. (2011)

À surveiller

Certains éléments de finition, accélérateur, démarreur, module électronique

Fiche technique

TOYOTA  VENZA (2011-2016)

L4 2,7 L DACT (BASE, 4RM)

182 CH À 5800 TR/MIN | COUPLE : 182 LB-PI À 4200 TR/MIN

TRANSMISSION : AUTOMATIQUE À 6 RAPPORTS

CONSOMMATION (100 KM) (2RM) 10,4 L, (4RM) 10,5 L  (OCTANE 87)

 

V6 3,5 L DACT (V6, 4RM)

268 CH À 6200 TR/MIN | COUPLE : 246 LB-PI À 4700 TR/MIN

TRANSMISSION : AUTOMATIQUE À 6 RAPPORTS AVEC MODE MANUEL

CONSOMMATION (100 KM) 4RM 11,3 L (OCTANE 87)

VOLUME DU COFFRE : 870 L, 1990 L (SIÈGES ABAISSÉS)

 

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des